Lancement d'une procédure de retrait de nationalité

vey, ats

7.7.2021 - 20:32

Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a lancé une procédure de retrait de la nationalité contre un Genevois emprisonné au Maroc. L'homme avait été condamné en 2019 à cinq ans de prison pour «constitution de bande terroriste».

vey, ats

7.7.2021 - 20:32

Un homme qui veut faire un passeport biometrique Suisse est assis dans une cabine de saisie des donnees biometriques dans le nouveau nouveau centre de biometrie au Flon ce vendredi 21 janvier 2011 a Lausanne. Ce centre va recolter les donnees biometriques pour les passeports suisse ainsi que pour les cartes de sejour biometrique. A partir du 24 janvier 2011, les titres de sejour biometriques pour les ressortissants etrangers des Etats tiers deviennent obligatoires. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)..
Image illustrative. 
KEYSTONE

Ce technicien informatique de 33 ans avait été arrêté à Temara, près de la capitale Rabat, lors d'une vague d'arrestations déclenchées à la suite de la décapitation de deux jeunes touristes Scandinaves mi-décembre 2018 dans les montagnes de l'Atlas. Il avait reçu un e-mail d'un des 24 hommes poursuivis pour ce double meurtre, un Hispano-Suisse, lui-même condamné à vingt ans de prison.

«On est très choqués. Enlever la nationalité de quelqu'un, c'est une action très violente», a indiqué l'épouse du Genevois lors du 19h30 de la RTS. L'homme envisage également, suite au refus de son transfert en Suisse, de faire une grève de la faim.

Condamné dans un premier temps à 10 ans de prison, l'informaticien avait vu sa peine réduite de moitié.

Un tribunal marocain a confirmé en appel en octobre 2019 la condamnation à mort de trois hommes pour l'assassinat des deux touristes. Au total, 24 hommes étaient jugés dans ce procès très suivi.

vey, ats