Le camp rose-vert annonce des initiatives populaires

hl, ats

14.11.2021 - 10:30

Après l'échec de la loi sur le CO2 dans les urnes et face à l'urgence du réchauffement climatique, le Parti socialiste et les Verts envisagent de lancer une initiative populaire fédérale. Les deux partis ont déjà pris langue afin de se coordonner.

hl, ats

14.11.2021 - 10:30

Les deux partis, ici le coprésident du PS Cédric Wermuth en discussion avec le président des Verts Balthasar Glättli, ont déjà mené des discussions afin de se coordonner. Il s'agit de savoir s'ils vont lancer une initiative commune ou des initiatives jumelles (archives).
ATS

L'initiative du PS prévoit de créer un fonds afin que 0,5 à 1% du produit intérieur brut de la Suisse, soit près de 7 milliards de francs, soient investis dans le processus de transition écologique de la Suisse, écrit le PS dimanche dans un communiqué. Le comité directeur du parti a décidé vendredi de lancer le processus via un appel public. La Suisse vient de rétrograder du 23e au 51e rang en matière de politique climatique nationale dans le classement établi par l'ONG Germanwatch.

Des investissements publics massifs pour la protection du climat sont plus que jamais nécessaires, considèrent donc les socialistes. Outre une amélioration des transports publics ou l'assainissement des bâtiments, l'initiative du PS estime que le fonds devrait permettre d'assurer la formation continue et la reconversion de tous ceux qui travaillent dans des emplois qui disparaîtront avec la transition écologique.

Fin du pollueur-payeur

Les Verts proposent aussi la création d'un fonds. Avec cette initiative, ils veulent provoquer un changement de paradigme: passer du principe du pollueur-payeur, centré sur l'individu et la taxation des consommations nuisibles au climat, à une logique de programme d'investissement financé par l'agent du contribuable, écrivent-ils dimanche.

Leur texte en gestation s'articule autour de trois axes. La transformation de l'économie et de l'industrie pour lutter contre le réchauffement climatique, la protection de la population pour face faire aux répercussions de ce changement et la préservation de la biodiversité.

Réunis samedi en assemblée, les délégués des Verts ont également adopté une résolution demandant de décarboner le secteur financier suisse et d'instaurer un mécanisme de surveillance doté de sanctions. Le but est de forcer les pays à assumer leurs responsabilités s'ils ne parviennent pas à réaliser leurs objectifs climatiques.

Les deux partis ont déjà mené des discussions afin de se coordonner. Il s'agit de savoir s'ils vont lancer une initiative commune ou des initiatives jumelles, précise le PS dans son communiqué.

hl, ats