Le canton du Jura s'engage en vue du transfert de Moutier

hs, ats

18.11.2021 - 11:33

Le canton du Jura a détaillé jeudi les travaux qu'il va mener au sein de son administration pour que le transfert de Moutier (BE) se déroule le plus rapidement. Il veut faire de la cité prévôtoise un pôle urbain et y déplacer 180 emplois équivalents plein temps.

hs, ats

18.11.2021 - 11:33

Le responsable de l'accueil de Moutier Patrick Tanner et la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot ont dévoilé les contours du projet "Moutier dans le Jura". Ce projet marque véritablement le coup d'envoi des travaux liés au transfert.
ATS

Tous ces travaux sont regroupés sous l'appellation «Moutier dans le Jura», a annoncé la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot. «Il s'agit d'un projet pour et avec les Prévôtoises et les Prévôtois», a ajouté la ministre qui évoque un défi de taille, mais des plus enthousiasmants.

«Le projet nécessite un bel engagement au sein de l'administration», a relevé Nathalie Barthoulot qui constate que les travaux débutent véritablement. Une fois jurassienne, la cité prévôtoise continuera à jouer un rôle fort pour les communes proches dans un esprit de collaboration intercantonale, a assuré la ministre.

Pôle urbain

Une fois le transfert achevé, au plus tard le 1er janvier 2026, mais avant si cela s'avère possible, Moutier deviendra l'un des pôles urbains du canton. Pour l'exécutif jurassien, il est primordial que la future 2e ville du canton joue un rôle de commune-centre à travers une offre de services, de commerces et des loisirs.

«Le changement d'appartenance cantonale d'une ville de l'importance de Moutier constitue un événement unique et inédit en Suisse», a souligné Patrick Tanner, responsable de l'accueil de la Ville de Moutier. L'ancien maire de St-Imier (BE) a relevé l'importance d'associer la population de Moutier à ces travaux.

Le projet «Moutier dans le Jura» s'articule autour de plusieurs axes, a précisé Patrick Tanner. Le canton entend profiter de ce transfert pour réorganiser son administration afin de gagner en efficience. Il veut mettre sur pied une administration «innovante» et de «proximité».

Relocalisation de services

Comme il s'y était engagé, le Gouvernement va déplacer 180 emplois équivalents plein temps (EPT) à Moutier à travers la relocalisation du Service des contributions, du Service de l'informatique, du Contrôle des finances ainsi que de l'Office des sports.

Il s'agira aussi d'adapter le cadre légal. De nombreuses modifications constitutionnelles et législatives seront nécessaires pour éviter tout vide juridique. La Constitution devra en particulier être modifiée pour que Moutier puisse former une circonscription électorale et avoir jusqu'à sept députés.

Collaboration intercantonale

Un autre axe du projet porte sur les collaborations et les échanges interjurassiens. De nouveaux accords intercantonaux devront venir compléter ceux éprouvés dans les domaines de la formation ou des transports publics. Le Gouvernement souhaite que Moutier s'impose comme modèle de collaboration intercantonale au niveau national.

Pour permettre le transfert de Moutier et de ses 7400 habitants, les gouvernements jurassien et bernois devront, dans un premier temps, ratifier le concordat fixant les modalités du changement de canton. D'autres accords seront également nécessaires pour régler en particulier le partage des biens.

Différents projets de communication sont planifiés, notamment l'édition d'un magazine qui paraîtra deux fois par an, des contenus propres aux réseaux sociaux ou encore la mise sur pied d'événements pour favoriser les liens entre les deux populations.

hs, ats