Valais Le Conseil fédéral en excursion sur les terres de Viola Amherd

zd, ats

27.6.2024 - 11:42

Le Conseil fédéral a entamé jeudi son excursion annuelle de deux jours sur les terres valaisannes de la présidente de la Confédération Viola Amherd. Les membres du gouvernement ont rallié Sion en matinée en train, puis poursuivront leur aventure à Brigue.

Le Conseil fédéral en excursion sur les terres de Viola Amherd

Le Conseil fédéral en excursion sur les terres de Viola Amherd

Le Conseil fédéral a entamé jeudi son excursion annuelle de deux jours sur les terres valaisannes de la présidente de la Confédération Viola Amherd. Les membres du gouvernement ont rallié Sion en matinée en train, puis poursuivront leur aventure à Brigue. Après les discours, photos, selfies et poignées de main se sont enchainées au son de deux violons, tandis que des dames en tenues traditionnelles d'Ayent, Savièse et Saint-Martin servaient l'apéritif. Lors de cette rencontre, des délégations du Conseil d'Etat valaisan, des autorités sédunoises, des législatifs cantonal et communal étaient notamment présentes.

27.06.2024

27.6.2024 - 11:42

«On se réjouit de partager ce moment de convivialité et d'échange avec vous», a lancé Viola Amherd à la centaine de personnes venues accueillir le Conseil fédéral en vieille ville de Sion sous un soleil estival.

Cette course d'école est l'occasion de «resserrer les liens entre les membres du gouvernement mais aussi ceux avec la population», a-t-elle dit, après avoir eu une pensée pour toutes les personnes touchées par les dernières intempéries, «ici et dans le reste de la Suisse».

«C'est un réel plaisir et un honneur d'accueillir le Conseil fédéral en Valais», a répondu le président du Conseil d'Etat Franz Ruppen. Le Valais et la Confédération sont liés par de nombreux projets, comme l'autoroute A9 que le train emmenant le Conseil fédéral longera mais qui n'est pas encore terminée, ou le photovoltaïque en milieu alpin, a-t-il ajouté.

«Peut-être allez-vous en parler durant cette excursion, mais en toute honnêteté, je ne vous le souhaite pas. Une course d'école est avant tout faite pour créer et resserrer les liens, échanger, s'émerveiller, rire», a poursuivi le ministre cantonal, provoquant le sourire de la foule.

«Simplicité»

La présidente du conseil général de Sion, Virginie Rossier a, elle, salué «la simplicité» avec laquelle cette rencontre se fait, «sans protocole de sécurité démesuré». Et «quelle excellente idée de faire halte dans le chef-lieu valaisan, deuxième commune viticole, à l'heure de l'apéro!».

Après les discours, photos, selfies et poignées de main se sont enchainées au son de deux violons, tandis que des dames en tenues traditionnelles d'Ayent, Savièse et Saint-Martin servaient l'apéritif. Lors de cette rencontre, des délégations du Conseil d'Etat valaisan, des autorités sédunoises, des législatifs cantonal et communal étaient notamment présentes.

Six des sept sages étaient présents à Sion. Retenue au Parlement jeudi matin, la ministre de la santé Elisabeth Baume-Schneider rejoindra ses collègues dans l'après-midi.

zd, ats