Le parlement grison adopte le plan d'action climatique «Green Deal»

me, ats

19.10.2021 - 12:17

Le parlement grison a adopté un plan d'action pour le climat visant à atteindre l'objectif de zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050. Les coûts sont estimés à 1,8 milliard de francs. Les députés ont clairement rejeté mardi une demande de renvoi du dossier déposée par l'UDC.

me, ats

19.10.2021 - 12:17

Blick von der Sardonahuette auf die
Le plan d'action vise l'objectif zéro émission de CO2 d'ici 2050.
KEYSTONE

Le pan d'action «Green Deal pour les Grisons» élaboré par le gouvernement sur mandat du parlement a été adopté par 99 voix contre 2. La demande de l'UDC de renvoyer le projet a été rejetée par 92 voix contre 14.

Tous les groupes parlementaires, à l'exception de l'UDC, ont soutenu le plan d'action. Il prévoit 27 mesures visant à remplacer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables dans tous les domaines, qu'il s'agisse de l'industrie, du tourisme, de l'agriculture, des transports ou des bâtiments.

Le parlement a aussi adopté mardi un premier crédit de 67 millions de francs pour des mesures ne nécessitant pas d'adaptations législatives. Il s'agit essentiellement de renforcer des mesures déjà existantes, notamment pour la rénovation des bâtiments et les transports publics.

Nouvelles bases légales

La deuxième étape du «Green Deal pour les Grisons» nécessitera de nouvelles bases légales. Il s'agira aussi de déterminer la manière de financer les mesures du plan d'action.

Les coûts sont estimés à 1,8 milliard de francs dont un peu plus d'un milliard à charge du canton, selon les estimations du gouvernement. La Confédération sera sollicitée à hauteur de 440 millions de francs environ. La part des ménages et des entreprises devrait s'élever à environ 240 millions de francs.

Le canton dépense 400 millions de francs chaque année dans les énergies fossiles. En abandonnant ces énergies, l'argent économisé pourrait être versé dans un fonds climatique qui servira à financer les mesures du plan d'action. Le message du gouvernement sur cette deuxième étape du «Green Deal pour les Grisons» ne sera pas soumis au parlement avant 2023 au plus tôt.

me, ats