Le personnel genevois de Smood affiche sa détermination

mf, ats

20.11.2021 - 14:32

En grève depuis mardi, emboîtant ainsi le pas de leurs collègues d'autres cantons, les employés genevois de l'entreprise de livraison Smood ne baissent pas les bras dans leur lutte pour obtenir de meilleures conditions de travail. Samedi, ils se sont rassemblés une nouvelle fois au Rond-Point de Rive, faisant signer une pétition de soutien à leur action.

La semaine dernière, les salariés lausannois de Smood avaient manifesté dans les rues de la capitale vaudoise (archives).
ATS

mf, ats

20.11.2021 - 14:32

Les revendications du personnel de Smood sont nombreuses. Les livreurs réclament notamment que chaque heure de travail soit payée et que le travail de nuit soit compensé. Ils veulent aussi la fin des pénalités arbitraires et l'établissement d'un planning au moins deux semaines à l'avance.

Les pourboires sont aussi une source de contentieux. Si le client paie par carte et rajoute quelque chose à la facture pour le livreur, ce surplus est empoché par l'entreprise. Les employés n'en voient jamais la couleur, souligne Anna Gabriel, secrétaire régionale au syndicat Unia.

Actuellement, il est difficile d'établir le dialogue avec la direction de Smood, déplore la syndicaliste. Les livreurs sont tous jeunes et étrangers. Les mobiliser est une tâche ardue pour Unia. En s'engageant dans ce conflit social, des salariés craignent pour le renouvellement de leur permis de travail.

La poursuite de la grève est soumise à un vote chaque jour. Pour l'instant, la détermination des livreurs ne faiblit pas, relève Mme Gabriel.

mf, ats