Bons rapports

Le président roumain est en visite officielle en Suisse

kigo, ats

9.9.2021 - 13:34

Politique européenne, questions de sécurité internationale ou coopération économique et scientifique: tels ont été les sujets au menu de la rencontre jeudi matin près de Berne entre le président de la Confédération Guy Parmelin et le président roumain Klaus Iohannis.

kigo, ats

9.9.2021 - 13:34

Le président de la Confédération Guy Parmelin a accueilli jeudi en visite officielle le président roumain Klaus Iohannis.
ATS

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Ignazio Cassis et son homologue roumain Bogdan Aurescu ont également participé aux entretiens, indique le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR). La visite officielle s'est déroulée au domaine du Lohn à Kehrsatz (BE).

Même sans accord institutionnel, la Suisse entend rester un partenaire fiable et engagé de l'Union européenne. Le Conseil fédéral s'engage à ce que le Parlement approuve rapidement la deuxième contribution de la Suisse à certains Etats membres de l’UE et s’efforcera de finaliser dans les meilleurs délais le protocole d’accord avec l’UE, lit-on dans le communiqué.

M. Parmelin a par ailleurs souligné que la participation suisse au programme-cadre de recherche Horizon Europe était une priorité, afin notamment de poursuivre la coopération bilatérale en matière de recherche avec la Roumanie. La cybersécurité a aussi été abordée, avec l'installation à Bucarest du centre de compétences en matière de cybersécurité de l'UE.

Système d'asile équitable

Les deux parties ont aussi évoqué plusieurs défis internationaux. Concernant la situation en Afghanistan, Berne a plaidé pour une coordination étroite des efforts d’aide des Etats et des organisations internationales. La nécessité de mettre en place pour le continent européen un système d’asile équitable et résistant aux crises a en outre été mentionnée.

La situation en Europe orientale, notamment les développements intervenus en Moldavie et en Ukraine, ainsi que les relations avec la Russie, ont également figuré au menu des discussions. La délégation suisse mise sur l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), en sa qualité d’instrument de prévention des conflits et de plateforme de dialogue.

Au niveau économique, la Suisse et la Roumanie se sont félicitées que leurs échanges aient connu une croissance forte et régulière ces dernières années. Elles ont aussi discuté de la possibilité d'approfondir leur coopération dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation.

kigo, ats