Les candidats au Conseil d'Etat mettent la main à la poche

lp, ats

17.10.2021 - 10:35

lp, ats

17.10.2021 - 10:35

La Chancellerie d'Etat vient de publier, en vertu de la nouvelle législation cantonale, les documents concernant les budgets personnels des candidats à l'élection du gouvernement fribourgeois. Pour certains, le montant dépasse 70'000 francs.

La candidate au conseil d'Etat du canton de Fribourg Luana Menoud-Baldi pose pour le photographe avant une conference de presse du parti Le Centre ce lundi 27 septembre 2021 a Villars-sur-Glane. Les elections cantonales du canton de Fribourg auront lieu le 7 novembre 2021.(KEYSTONE/Laurent Gillieron)
La candidate au conseil d'Etat du canton de Fribourg Luana Menoud-Baldi pose pour le photographe 
KEYSTONE

Sur le plan des partis cantonaux, c’est le Centre (ex-PDC) qui présente l’assise financière la plus confortable avec une enveloppe de 270'000 francs, devant le Parti libéral-radical (200'000 francs) et le Parti socialiste (146'000 francs pour le premier tour), selon les chiffres publiés mercredi par la Chancellerie d'Etat.

Celle-ci a diffusé aussi la quarantaine de documents reçus, qui intègrent les budgets personnels. C’est la centriste Luana Menoud-Baldi qui profite du budget personnel le plus important, avec 76'000 francs, dont 50'000 francs de «ressources personnelles». Le montant comprend un versement au parti cantonal de 23'000 francs.

Suivent les libéraux-radicaux Didier Castella (73'000 francs) et Romain Collaud (55'000 francs), devant les autres centristes Jean-Pierre Siggen (31'000 francs) et Olivier Curty (29'300 francs), avec là aussi des transferts vers le parti cantonal.

Jean-François Steiert derrière

Le socialiste Jean-François Steiert ferme la marche avec 17'000 francs, y compris un don de 6000 francs en faveur du Parti socialiste fribourgeois. Pour les autres candidats, aucun budget personnel n’est annoncé. Mais ceux-ci ne doivent être communiqués que s’ils dépassent 10'000 francs.

A noter qu’une poignée de dons de la part de personnes morales dépasse la limite de 1000 francs au-delà de laquelle ils doivent être rendus publics, notamment un don de 4000 francs à Didier Castella venant d'une entreprise de constructions métalliques sise à Enney (FR).

Selon la toute nouvelle législation fribourgeoise, les organisations politiquement impliquées devaient communiquer leur budget de campagne provisoire pour les élections du 7 novembre au moins six semaines avant le scrutin.

lp, ats