Festivités

Les carnavals reprennent des couleurs après la fin des mesures

zd, ats

24.2.2022 - 09:57

Les festivités du carnaval s'étoffent après la levée des mesures sanitaires à Monthey (VS), Sion et Morat (FR). Si des événements, d'abord annulés, ont finalement lieu, comme à Martigny, la tenue des cortèges reste limitée, voire annulée, comme c'est le cas dans le Jura. Payerne (VD) a préféré repousser son défilé.

Ouverture du carnaval de Lucerne

Ouverture du carnaval de Lucerne

Le «big bang» de cinq heures du matin a marqué l'ouverture du carnaval de Lucerne jeudi. La famille Fritschi a ensuite débarqué au bord du lac et s'est dirigée vers la Kapellplatz, où une deuxième déflagration a retenti. Une pluie de paillettes est alors tombée et des oranges ont été lancées dans la foule. C'est le rituel ouvrant chaque année le carnaval de Lucerne, qui se poursuit jusqu'à mardi.

24.02.2022

zd, ats

24.2.2022 - 09:57

Les organisateurs des carnavals qui s'étalent traditionnellement entre ce jeudi et Mardi gras dans les cantons catholiques ont dû s'adapter au fil des annonces liées au coronavirus. La fin du pass et du masque chirurgical a redistribué les cartes.

A Monthey et Sion, les organisateurs ont revu une énième fois leur programme. Et presque tout a pu être maintenu. Dans la capitale valaisanne, la 46e édition de l'événement, qui débute ce jeudi, compte quatre soirées festives et trois cortèges.

La 149 édition du carnaval de Monthey aura pour thème «ressort» et s'étalera comme d'habitude sur six jours. «Les gens ont envie de ressortir et de fêter cette fin des mesures», explique Jean-Charles Vernaz à Keystone-ATS. Si le cortège des enfants manque notamment à l'appel, un défilé en version réduite, et mettant en scène fanfares, danseuses, et chars, aura tout de même lieu dimanche après-midi.

Des monstres en Valais

Dans les autres villes du Valais, Martigny-Bourg, qui avait d'abord renoncé, organise finalement sa célébration sur quatre jours, sans cortège mais avec plusieurs batailles de confettis. A Brigue, les organisateurs ont revu la taille de leur carnaval qui aura lieu sur deux jours au lieu de trois.

Dans le Lötschental, les «Tschäggättä» battent déjà la campagne depuis le 3 février. Ces drôles de monstres aux masques menaçants, vêtus de peaux de mouton ou de chèvre, la cloche de vache à la ceinture, ont pris l’habitude de surgir là où on ne les attend pas. Ils défileront aussi jeudi soir et samedi.

Autre lieu, autres monstres: à Evolène, ce sont les empaillés et les peluches qui hantent le Val d’Hérens. Ils sont en charge de repousser les esprits depuis le 6 janvier jusqu’à mardi gras, le 1er mars cette année.

Une journée de fêtes à Fribourg

À Fribourg, le carnaval des Bolzes, plus important du canton, en reste à la version annoncée avant la levée des mesures: il se tiendra samedi sur une seule journée. Les spectateurs sont attendus en fin d'après-midi sur la place de fête, exceptionnellement aménagée sur le parking des Augustins.

La remise des clés de la ville se déroulera elle à 17h00, avant un concert de cliques. Elle sera suivie par un défilé de nuit à la lueur des lanternes à 20h00, au son de guggenmusiks. La traditionnelle mise à mort du Rababou suivra après le défilé. Seuls 1500 billets sont mis en vente, essentiellement via le site officiel de la manifestation. Quelques sésames imprimés seront toutefois disponibles dans certains points de vente en Basse-Ville.

Depuis la levée des restrictions sanitaires, le programme s'est, en revanche, étoffé du côté de la cité médiévale de Morat (FR) où les organisateurs annoncent finalement deux jours de festivité, les 5 et 6 mars.

Sans grand cortège dans le Jura

Dans le canton du Jura, les grandes sociétés, qui avaient annoncé en janvier l'annulation des cortèges du dimanche, n'ont plus eu le temps de faire volte-face. Il n'y aura donc pas de bruyants défilés dans les rues de Delémont, de Bassecourt ou du Noirmont ce week-end. Mais la fête se déplacera dans les restaurants.

Le 58e carnaval des Franches-Montagnes se déroulera les 25 et 26 février avec au programme des soirées festives avec concert de cliques. A Delémont, les festivités se dérouleront à la place de la gare et dans la cour du château avec ici aussi des concerts de cliques. Le carnaval du Jura à Bassecourt a été repoussé.

Festivités repoussées

C'est aussi l'option choisie à Payerne (VD), en terres protestantes. Alors que les Brandons étaient prévus du 4 au 7 mars, les organisateurs ont décidé fin janvier de les reporter au week-end du 8 au 10 avril.

Les guggen et le cortège du dimanche feront leur grand retour. Au 8 avril, cela fera 770 jours que les Payernois attendent l'événement, «une éternité», selon Sylvain Hostettler, président du Comité des masqués. La Cité de la Reine Berthe n'a en effet plus fêté son carnaval depuis le 28 février 2020.

À noter que le week-end prévu étant celui des Rameaux, le Comité des masqués a dû prévenir la paroisse protestante de Payerne. Cette dernière a accepté de reporter les confirmations au 8 mai et de délocaliser le culte des Rameaux.

zd, ats