Les comptes de l'Etat du Valais équilibrés malgré le Covid-19

zd, ats

30.3.2021 - 12:54

L'Etat du Valais affiche en 2020 un excédent de revenus de 2,3 millions de francs. La facture Covid-19 qui s'élève à 122,8 millions a pu être contenue. Les répercussions à moyen et long terme de la crise sanitaire et économique qui dure depuis plus d’un an restent «incertaines».

zd, ats

30.3.2021 - 12:54

Le Conseiller d'Etat valaisan Roberto Schmidt parle lors d'une conference de presse apres une visite de l'Hopital de Sion en Valais pendant la pandemie de Coronavirus (Covid-19) le lundi 6 avril 2020 a Sion. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
En 2020, «nous avons également augmenté nos investissements pour donner une bouffée d'air à notre économie», s'est réjoui Roberto Schmidt. (archives)
KEYSTONE

«Malgré la facture Covid-19, malgré la mise en vigueur de la réforme fiscale pour les entreprises et la hausse des subventions pour les primes de caisses maladie, les comptes sont à l'équilibre», a lancé mardi le chef du Département des finances et de l’énergie Roberto Schmidt aux journalistes réunis par visioconférence. Au total, les dépenses nettes du canton sont supérieures de 41% par rapport à 2019, a-t-il résumé.

Ce résultat a été rendu possible grâce à des recettes supplémentaires de la Banque nationale Suisse (BNS) de 107,3 millions, soit 80,8 millions de plus que prévu, une progression des revenus fiscaux (+62,5 millions par rapport à 2019), et à la réserve de politique budgétaire (146,9 millions).

Politique anticyclique

En 2020, «nous avons également augmenté nos investissements pour donner une bouffée d'air à notre économie», s'est réjoui Roberto Schmidt. L’Etat a ainsi investi 486,5 millions de francs, dont 253,5 millions de francs dans les immobilisations propres, en particulier les routes, le Rhône et la stratégie informatique et 206,3 millions de francs dans les investissements de tiers, sous forme d’aides financières ou de prêts.

Les 26,7 millions de francs restants proviennent du fonds de financement de l'investissement et de la gestion des immeubles de l'Etat (Fonds FIGI). Ils sont allés dans divers projets cantonaux comme l’école de commerce et culture générale à Sierre, le centre de contrôle des véhicules à Sion ou encore le pénitencier de Crêtelongue à Granges.

«Fragilisation»

Si cet excédent est «une bonne nouvelle», certains signaux reflètent une fragilisation de la robustesse financière, prévient l'Etat du Valais, qui souligne que les répercussions de la crise qui dure depuis plus d’un an restent, pour l'heure, incertaines. Signe de cette incertitude, le Conseil d’Etat a soumis mardi au Grand Conseil, en vue de sa session de juin, une demande de ratification de crédits supplémentaires pour un montant brut d’environ 213 millions de francs, a relevé Roberto Schmidt.

A ces crédits supplémentaires pour l'année 2021 et consécutifs à la deuxième vague, dont environ 90 millions devraient être pris en charge par la Confédération, s'ajoute une baisse de revenu estimée à 35 millions de francs dans le domaine fiscal, prévient le grand argentier. Si la situation actuelle des finances cantonales permet d’absorber ces dépenses imprévues et ces pertes de recettes, le chef du Département des finances et de l’énergie s'inquiète d'une possible troisième vague.

zd, ats