Migrations

Les demandes d'asile retrouvent le niveau d'avant la pandémie

beko, ats

15.2.2022 - 11:52

Avec l'assouplissement des restrictions de voyage l'an dernier, les migrations liées à l'asile sont reparties à la hausse. En 2021, 14'928 personnes ont demandé l'asile en Suisse, soit 35,2% de plus qu'en 2020.

Avec l'assouplissement des restrictions de voyage, les demandes d'asile en Suisse ont augmenté l'an dernier de plus d'un tiers par rapport à 2020 (photo d'illustration).
ATS

beko, ats

15.2.2022 - 11:52

Le nombre de demandes d'asile a ainsi retrouvé le niveau d'avant la pandémie, observe mardi le Secrétariat d'État aux migrations (SEM). L'année 2019 enregistrait 14'269 demandes. La hausse actuelle s'explique surtout par le fait que les restrictions en matière de voyage imposées pour endiguer la pandémie de Covid-19 ont été moins drastiques qu'en 2020.

Pour 2022, le SEM table sur 16'500 nouvelles demandes d'asile (± 1500), au vu des nombreux foyers de crises et de conflits au Proche et Moyen-Orient et sur le continent africain. Mais si la pandémie dicte de nouvelles restrictions à la mobilité dans certains Etats, elle pourrait avoir un effet sur le volume et l'étalement des demandes, selon le SEM.

L'Afghanistan principal pays d'origine

L'Afghanistan a été le principal pays de provenance des requérants en 2021, avec 3079 demandes (y compris des naissances, des demandes multiples ou de regroupement familial). Suivent la Turquie, l'Érythrée, la Syrie et l'Algérie.

Le SEM a traité 15'464 demandes d’asile en première instance: 5369 personnes ont obtenu l’asile. Le taux de reconnaissance de la qualité de réfugié (octroi de l’asile) s'établit à 37%, contre 33,3% en 2020. Le taux de protection (octroi de l’asile ou admission provisoire après une décision d’asile de première instance) atteint lui 60,7%, après 61,8% un an plus tôt.

En ce qui concerne le programme de réinstallation de réfugiés en situation précaire dans leur pays de premier accueil, 1380 personnes ont été accueillies dans ce cadre en 2020/2021 (dont 1050 en 2021). Elles devraient être jusqu'à 1600 en 2022-2023.

Départs aussi à la hausse

Les départs ont aussi repris l'an dernier: dans l'ensemble, ils ont augmenté de 14,3% par rapport à 2020. Ainsi, 973 personnes sont parties volontairement (1051 personnes en 2020); 1655 personnes ont été renvoyées soit dans leur État d'origine ou un État tiers (1518 en 2020) et 1127 dans un État Dublin (715 en 2020).

En 2021, la Suisse a demandé à d’autres États Dublin de prendre en charge 4936 requérants (contre 4057 demandes en 2020). Elle a reçu 3381 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin (3759 demandes en 2020) et 745 personnes ont été transférées en Suisse (877 en 2020).

La situation en matière de départs n'est cependant pas encore revenue à la normale, selon le SEM. Mais l'identification et l'obtention de documents s'est améliorée, la majorité des consulats et ambassades ayant maintenant repris leurs activités.

beko, ats