Les députés soutiennent deux axes de mobilité douce

lp, ats

25.6.2021 - 09:25

Le Grand Conseil fribourgeois a voté vendredi une aide cantonale en faveur des deux axes de mobilité douce devant voir le jour autour de Fribourg et Bulle, respectivement la Transagglo et la Voie verte. L'enveloppe globale se monte à 15,85 millions de francs.

lp, ats

25.6.2021 - 09:25

Le canton de Fribourg va investir près de 16 millions de francs pour soutenir le développement de deux axes de mobilité douce, du côté de Fribourg et de Bulle (archives).
ATS

Les députés ont accepté le décret relatif au crédit à l'unanimité des 93 voix exprimées. «Il s'agit de deux infrastructures importantes dans le réseau de pistes cyclables ainsi que d'une contribution au climat et à la fluidité du trafic», a indiqué le président du Conseil d'Etat Jean-François Steiert, en charge de l'aménagement et de l'environnement.

Report modal

«C'est une chance inouïe de favoriser le report modal», s'est réjoui le député vert Bruno Marmier, syndic par ailleurs de Villars-sur-Glâne, troisième ville du canton. PS, Centre, PLR et UDC ont aussi avalisé le crédit d'engagement à l'unanimité de leurs groupes, en saluant l'essor de ces «véloroutes», selon les mots de Fritz Glauser (PLR).

Le premier axe permettra de relier Rosé (Avry), à l'ouest de Fribourg, à Guin, dans le district germanophone de la Singine, via un tronçon de 17 kilomètres. Le second, d’une longueur de 6,3 kilomètres, reliera Riaz à La Tour-de-Trême, en Gruyère. L’aide cantonale se monte à 9,31 millions de francs pour la Transagglo et à 6,54 millions pour la Voie verte.

Loi sur la mobilité

«Le crédit ne doit pas constituer un oreiller de paresse», a averti toutefois Grégoire Kubski (PS), en précisant qu'il fallait aller en maints endroits plus loin que «simplement tracer des lignes jaunes pour vélos sur le bitume». «La question de l'éclairage public devrait revenir aux communes», a précisé Jean-Daniel Wicht (PLR), rapporteur de la commission ad hoc.

Des députés ont insisté sur l'aspect sécuritaire en lien avec les flux concernant les différents usagers des axes de mobilité douce. L'éventuel prolongement de la Transagglo à destination de Payerne (VD) et de Berne a aussi été évoqué. Le Grand Conseil devrait en outre se pencher sur la future loi sur la mobilité à l'automne, a ajouté Jean-François Steiert.

lp, ats