Les exécutions de sanctions ont diminué de près de 21%

vf, ats

15.11.2021 - 10:23

vf, ats

15.11.2021 - 10:23

En Suisse, l'exécution de sanctions a diminué de plus d'un quart l'année passée. La baisse dans les effectifs, les incarcérations et les libérations est entre autres liée à la pandémie de coronavirus.

L'exécution de peines et mesures a diminué de 21% en 2020, une baisse liée entre autres à la pandémie (photo d'illustration).
ATS

En 2020, 10'945 peines et mesures ont été exécutées en Suisse, contre 13'810 un an auparavant, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué lundi. Plus des deux tiersétaient des incarcérations dans un établissement pénitentiaire.

Moins d’un tiers représentaient des prestations de travail d’intérêt général et 3% des sanctions exécutées sous forme de surveillance électronique. Quatre-vingt-six pourcents des exécutions concernaient des personnes de sexe masculin et 42% des personnes de nationalité suisse.

L’effectif moyen en exécution de sanctions dans un établissement pénitentiaire a diminué de 6%. Les peines entièrement exécutées sous forme de travail d’intérêt général ont diminué de 17% par rapport à 2019. Quant aux placements sous surveillance électronique, 360 ont entièrement été exécutés en 2020, contre 412 en 2019. En moyenne, le nombre de jours passés en exécution de peine sous surveillance électronique était de 99 jours.

vf, ats