Rapport de la Task force

Les Infections sont plus sévères avec le variant Delta

jc, ats

11.8.2021 - 12:17

Les complications sont plus fréquentes en cas d'infection par le mutant Delta du coronavirus que pour les variants précédents, estime la Task Force scientifique de la Confédération. Les hospitalisations doublent avec Delta. Depuis fin juin, celui-ci est le variant dominant en Suisse.

jc, ats

11.8.2021 - 12:17

Medical workers treat a patient with Covid-19 in the intensive care unit at the the University Hospital (CHUV) during the coronavirus disease (COVID-19) outbreak in Lausanne, Switzerland, Friday, November 6, 2020. The number of Covid-19 hospitalisations and capacity continues to be a major concern in Switzerland. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) Des soignants effectuent des soins sur un patient atteint de Covid-19 dans l'unite des soins intensifs du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, CHUV, lors de la crise du Coronavirus (Covid-19) le vendredi 6 novembre 2020 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Les hospitalisations ont particulièrement augmenté chez les 35-44 ans et les 55-64 ans. (archives)
KEYSTONE

Les données recueillies en juin en Ecosse indiquent que l'infection par la mutation Delta entraîne une hospitalisation près de deux fois plus fréquente que l'infection par Alpha, écrit la Task force dans sa dernière évaluation. Au Canada, des données indiquent une augmentation du risque d'hospitalisation de 108% par rapport à la maladie due aux souches circulant en 2020.

La protection vaccinale contre les infections avec Delta est également plus faible. Selon «Public Health England», l'efficacité du vaccin est de 89% contre le coronavirus Alpha et plus que de 79% contre le variant Delta.

Cependant, la protection contre les maladies graves et l'hospitalisation reste élevée. Il est toutefois clair que les personnes vaccinées infectées par Delta peuvent en principe transmettre le virus.

Tous les indicateurs augmentent

Dans son rapport, la Task force résume également l'évolution au cours des 14 derniers jours. Les cas confirmés ont augmenté de plus d'un tiers et les hospitalisations de 40%. Les décès, en revanche, ont diminué de 50%.

On observe une augmentation constante de tous les indicateurs depuis juillet, alors que les chiffres avaient auparavant diminué. Le nombre de nouvelles infections augmente de manière significative dans tous les groupes d'âge, à l'exception des personnes âgées de 65 à 74 ans.

Les hospitalisations ont particulièrement augmenté chez les 35-44 ans et les 55-64 ans. Le nombre de décès quotidiens confirmés en laboratoire au cours des 14 derniers jours varie de 1 à 5.

jc, ats