«Chute vertigineuse»

Les inscriptions à la vaccination dégringolent à Genève

mf, ats

28.1.2022 - 12:38

À Genève, la vaccination contre le Covid-19 ne fait plus recette. Il y a «une chute vertigineuse» des inscriptions, a indiqué vendredi la pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz-Hegi. Le dispositif de vaccination, utilisé à moitié de ses capacités, va être adapté en conséquence.

La pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz-Hegi a constaté une diminution brutale des demandes de vaccination dans le canton de Genève (archives).
ATS

mf, ats

28.1.2022 - 12:38

La Pharmacie Populaire va fermer, tout comme M3 Meyrin. Le grand centre M3 de la route de Chêne, quant à lui, arrêtera ses activités liées à la vaccination le 26 février prochain et se concentrera sur les tests. 86'000 personnes se sont inscrites en janvier pour se faire vacciner. Ce chiffre s'établit à moins de 14'000 en février.

Sur le front hospitalier, les nouvelles sont plutôt rassurantes. Même si les hôpitaux demeurent sous tension, ils ne seront «vraisemblablement» pas débordés, a expliqué le directeur de la santé du canton de Genève, Adrien Bron. Alors que le virus circule quasi librement, les hospitalisations ne grimpent pas en flèche.

On recense ces derniers temps entre 2500 et 3000 nouveaux cas de contamination chaque jour dans le canton de Genève. Un pic de 4000 cas a même été enregistré une fois, a précisé M.Bron. Quelque 500 personnes infectées par le virus se retrouvent à l'hôpital, dont 18 aux soins intensifs.

Le canton enregistre 25 décès dus au Covid-19 depuis le début de l'année. Il n'y a pas de surmortalité constatée, a relevé la médecin cantonale Aglaé Tardin. Le variant omicron est le plus répandu à ce jour. Même si le vaccin ne protège pas contre une contamination à l'omicron, il permet néanmoins d'éviter les «infections sévères».

mf, ats