Trop paresseux? Les Suisses doivent plus travailler, selon le président des patrons

bd, ats

11.2.2023 - 13:04

Le président de l'Union patronale suisse (UPS) souhaite que le potentiel de main-d'oeuvre en Suisse augmente de 300'000 personnes. Pour ce faire, femmes, jeunes, personnes âgées et réfugiés doivent être intégrés dans le marché du travail ou travailler davantage.

Le manque de main-d'œuvre est le plus grand obstacle à la croissance de l'économie suisse", selon Valentin Vogt (archives).
Le manque de main-d'œuvre est le plus grand obstacle à la croissance de l'économie suisse", selon Valentin Vogt (archives).
ATS

bd, ats

11.2.2023 - 13:04

«Le manque de main-d'œuvre est le plus grand obstacle à la croissance de l'économie suisse», a déclaré Valentin Vogt samedi sur les ondes de la radio SRF. Si ce problème n'est pas résolu, la prospérité de la Suisse en pâtira.

M. Vogt déplore le fait que les gens souhaitent aujourd'hui travailler davantage à temps partiel. «Nous devons trouver un équilibre entre le bien-être de la société et celui de chaque individu», a-t-il déclaré. C'est un exercice d'équilibre. «Mais si nous ne tenons compte que de l'individu, nous ne serons plus là où nous sommes actuellement».

L'UPS doit montrer l'importance de l'économie, considère M. Vogt. «La prospérité ne tombe pas du ciel», ajoute-t-il. «Nous devons la gagner chaque jour à la sueur de notre front».

bd, ats