La clientèle était au rendez-vous malgré le froid

cc, ats

19.4.2021 - 13:55

cc, ats

19.4.2021 - 13:55

La clientèle était au rendez-vous de la réouverture des terrasses lundi, même si le froid a empêché une ruée en matinée. Les températures printanières annoncées ces prochains jours devraient changer la donne.

Terrasses: rouvrir ou ne pas rouvrir?

Terrasses: rouvrir ou ne pas rouvrir?

Les terrasses peuvent rouvrir conformément à la décision du Conseil fédéral de mercredi dernier. Cette décision est un véritable casse-tête pour les restaurateurs, car tous ne sont pas logés à la même enseigne.

19.04.2021

A Genève, les tables des terrasses n'ont pas été prises d'assaut. Au vu des températures fraîches du début de journée, les emplacements au soleil ont plus rapidement attiré les clients. Au Bourg-de-Four en Vielle-Ville, collègues et amis se réjouissaient de partager un café.

A la rue de L'Ecole-de-Médecine, à Plainpalais, peu de monde était installé sur les terrasses. Plusieurs établissements préparaient déjà le service de midi. Les réservations arrivent, a relevé Le Volt, qui s'attendait à remplir ses tables. Un peu plus loin, le Café du MEG, dont la terrasse est en plein soleil, accueillait de nombreux clients heureux de pouvoir à nouveau boire un café au bistrot.

A Sierre, les terrasses étaient occupées sans être bondées, a constaté Keystone-ATS sur place. Ce que confirme un peu avant midi le Café-Bar Les Vidômes: «ce n'est pas la folie, mais nous avons un peu plus de monde que d'habitude à la même période. Les clients sont vraiment contents de revenir».

«Les gens n'attendaient que ça et pour nous c'est un vrai bonheur de les retrouver», abonde Véronique, gérante de Chez Zen sur la place du Midi à Sion, dont les clients se prélassent au soleil en consommant. En ce premier jour d'ouverture, les clients sont revenus «gentiment» même si la boulangerie a déjà «pas mal de réservations» pour le repas de midi.



Places au soleil

Pas de ruée non plus à Bienne, où les établissements du centre-ville disposaient encore tous de tables libres vers 12h00. Les places au soleil étaient bien occupées alors que celles à l'ombre restaient pour la plupart vides, même si les tenanciers avaient placé des couvertures sur les chaises.

Sur plusieurs terrasses l'on pouvait découvrir un écriteau avec la note «Réservé». Des pancartes souhaitant la bienvenue aux clients étaient aussi disposées devant certains restaurants.

A la Palud, place piétonne en plein coeur de Lausanne, une dizaine de personnes dégustent un café devant un salon de thé. A côté, Antonio Rey, gérant du Raisin, installe une quinzaine de tables pour le service de midi. «Les gens me disent qu'ils ont envie de venir. S'il fait beau, s'il y a du soleil, il n'y aura aucun problème», prédit-il.

Près de la cathédrale, le Café de l'évêché a retrouvé lundi matin quelques-uns de ses habitués. «C'est calme pour le moment. A cause du froid, on a ouvert à 09h00, au lieu de 07h00», explique Nelly, la serveuse.

Un café dans le froid

A Zurich, les clients étaient surtout présents dans les établissements pouvant offrir une place au soleil, a constaté sur place Keystone-ATS. Quelques clients étaient attablés en matinée aux terrasses des cafés au centre-ville de Winterthour, mais le froid en a dissuadé plus d'un. Bien emmitouflés dans leurs vêtements d'hiver, les courageux se réchauffaient avec leur tasse de café.

Menschen geniessen das Wetter auf der wiedereroeffneten Restaurantterrasse vom Hiltl in Zuerich, aufgenommen am Montag, 19. April 2021. (KEYSTONE/Ennio Leanza)
A Zurich, les clients étaient surtout présents dans les établissements pouvant offrir une place au soleil, a constaté sur place Keystone-ATS.
KEYSTONE

L'activité était encore calme en matinée sur la rive droite de la Reuss, à Lucerne. Seulement quatre personnes étaient attablées à l'hôtel Des Alpes, qui servait déjà précédemment à l'extérieur les clients passant la nuit dans l'établissement. Pas de grande ruée non plus à Saint-Gall, où les chaises et les tables ont été préparées au centre-ville.

L'affluence était plus importante à Thoune, où la moitié de la Mühleplatz était déjà pleine de clients vers 11h30. Les terrasses étaient également bien fréquentées à Bellinzone, où les températures sont plus clémentes. Sur la Piazza Collegiata à Bellinzone, sept tables étaient occupées peu avant 09h00. La clientèle, majoritairement âgée, a commandé des cafés et des cornetti.

Conditions strictes

Le Conseil fédéral a décidé mercredi dernier la réouverture des terrasses, mais aussi des cinémas, des théâtres, ou des stades de football, à des conditions strictes. Sur les terrasses, les clients doivent être servis à table, n'ôter leur masque que pour manger et laisser leurs coordonnées.

Les tables sont limitées à quatre convives. Elles doivent être espacées d'un mètre et demi ou séparées par une paroi.