Les villes s'imaginent demain

19.9.2019 - 16:22, ATS

La mobilité est un défi important pour les villes à l'avenir (image d'illustration).
Source: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Les villes vont absorber une grande partie de la croissance démographique et de l'emploi. La mobilité ne pourra être maîtrisée par les régions urbaines que si elles laissent plus de place aux transports publics, selon l'Union des villes suisses.

Les jonctions d'autoroute doivent devenir des lieux compatibles avec la ville. Des endroits où il est possible de passer simplement d'un transport individuel vers les transports publics ou le vélo, selon les auteurs d'une étude commandée par l'Union suisse des villes, publiée jeudi.

Les «chaînes de transport intermodales» gagneront en importance. Selon cette étude, la Confédération devra tenir compte, dans la planification routière et ferroviaire, du fait que les régions urbaines comportent plusieurs centres: les centres urbains secondaires devront aussi être intégrés dans le réseau national de chemin de fer.

De meilleures interconnexions numériques sont également nécessaires. Le voyageur devra pouvoir acheter son billet auprès d'un seul et même prestataire, même s'il emprunte plusieurs moyens de transport pour arriver à destination. Un bon pool national de données de transport est ainsi nécessaire.

Vision commune

La Confédération, les cantons et les villes devront élaborer ensemble des concepts qui impliquent tous les moyens de transport. Ce n'est que de cette manière que des pistes d'action peuvent être taillées à la mesure des défis spécifiques des différents territoires urbains, estiment les auteurs de l'étude.

Les 150 dernières années ont été dominées par le développement des infrastructures: sur le rail comme sur la route, les réseaux nationaux et cantonaux ont été continuellement étendus. Les stratégies du passé se heurtent aujourd'hui à leurs limites.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles