En comparaison internationale Les médecins suisses sont les plus satisfaits de leur profession

dv, ats

14.2.2023 - 12:37

Les médecins de famille et les pédiatres suisses sont les plus satisfaits de leur profession en comparaison internationale, selon une étude. En revanche, près de la moitié des personnes interrogées (43%) jugent leur métier très ou extrêmement stressant.

La majorité des médecins suisses interrogés (81 %) estiment que la qualité des traitements qu’ils ont proposés est aussi bonne qu’avant la pandémie (image symbolique).
La majorité des médecins suisses interrogés (81 %) estiment que la qualité des traitements qu’ils ont proposés est aussi bonne qu’avant la pandémie (image symbolique).
ATS

dv, ats

14.2.2023 - 12:37

Plus de la moitié des médecins de premiers recours helvétiques (57,9%) sont «extrêmement» ou «très» satisfaits de leur profession, selon une étude menée dans dix pays sous l'égide de la fondation Commonwealth Fund et relayée mardi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Ils se classent ainsi en première position devant leurs collègues suédois (51,5%) et australiens (46,6%). Pas moins de 72% des sondés suisses sont satisfaits, à divers degrés, de leur équilibre entre le travail et la vie privée.

Les médecins de premiers recours en Suisse sont aussi ceux qui donnent la meilleure évaluation de leur propre système de santé. Plus de 90% des professionnels interrogés jugent la performance générale du système de santé helvétique comme bonne voire très bonne.

Un métier toujours plus stressant

En revanche, près de la moitié des personnes interrogées (43%) considèrent leur métier comme très ou extrêmement stressant, un pourcentage en hausse par rapport à 2019 (37%). Malgré cela, ce ratio reste plus bas que dans la plupart des autres pays analysés. Seuls les Pays-Bas connaissent un pourcentage plus faible (31%).

En Suisse, l'étude a été sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et en étroite collaboration avec la Fédération des médecins suisses (FMH). En tout, 1114 médecins de premiers recours, qui englobent la médecine interne générale, la pédiatrie et les médecins praticiens, issus des trois grandes régions linguistiques du pays y ont pris part.

dv, ats