La fin d'une époque chez MétéoSuisse

hl, ats

27.10.2021 - 13:47

hl, ats

27.10.2021 - 13:47

Composer le 162 sur son téléphone ne donnera plus la météo dès le 1er novembre. Par manque d'intérêt des usagers et pour répondre à l'évolution des technologies, MétéoSuisse a décidé d'interrompre son service sur ce numéro court.

Le numéro court 162 était encore sollicité par à peine 350'000 personnes en 2020.
KEYSTONE

La loi l'aurait de toute façon obligé à mettre fin aux prévisions météorologiques par téléphone à fin 2022 au plus tard, écrit MétéoSuisse sur son blog. Pour être maintenus, les numéros courts doivent être sollicités par un large public, plusieurs millions au moins par an.

Or depuis au moins un lustre, ce plancher n'est plus atteint. L'an dernier, à peine 350'000 appels ont été dénombrés sur le 162. Un intérêt en chute libre, sachant que le numéro répondait encore à plus de 7 millions d'appels au passage du millénaire. Et à titre de comparaison, le site Internet de MétéoSuisse a enregistré 56 millions de consultations et son application 710 millions en 2020.

Les chiffres sont éloquents. Si on les compare aux coûts de fonctionnement relativement élevés du service téléphonique, il est juste de mettre un terme à ce dernier dès la fin de ce mois, précise MétéoSuisse.

Depuis plus de 30 ans, il suffisait d'appeler le 162 pour écouter les prévisions météo. Avant qu'ils ne contribuent à sa disparition, les téléphones portables, qui ont commencé à se répandre, ont permis à ce numéro d'être l'un des premiers moyens de consulter les informations météorologiques les plus récentes partout et à tout moment. Chacun pouvait ainsi s'informer facilement sur le temps et les dangers prévus.

hl, ats