Maximilian Reimann sur une liste senior

19.3.2019 - 18:04, ATS

Maximilian Reimann (UDC/AG), 76 ans, ne court plus sous les couleurs UDC, mais se lance sur une liste senior pour les prochaines élections fédérales.
Source: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Le conseiller national Maximilian Reimann (UDC/AG) se présente cet automne pour les élections fédérales sur une liste senior. Il ne peut plus courir pour l'UDC, car la section cantonale argovienne a changé les règles du jeu pour les retraités.

Le mouvement de citoyens Team65+ est un groupe de travail non partisan, a-t-il expliqué mardi. Avec une liste spécialement dédiée aux seniors, ce groupe d'âge, important sur le plan économique, aura ainsi son porte-voix à Berne, espère-t-il.

Les représentants de cette «économie des seniors» (silver economy) veulent être les garants de la stabilité et du développement durable en Suisse. Cette Team65+ se reconnaît dans un État, une société et une économie libérale, mais socialement responsable.

La liste de Team65+ compte six noms. En plus de M. Reimann, on y trouve notamment ceux de la chanteuse lyrique Barbara Buhofer ou de la pasteure Claudia Bandixen, directrice de l'oeuvre d'entraide Mission 21. Toutes deux ont moins de 65 ans.

Nouvelles règles pour les retraités

L'UDC argovienne a changé les règles du jeu l’année dernière pour ses représentants âgés. Toute personne de plus de 63 ans ou qui est en place depuis plus de 16 ans a besoin d'une majorité des deux tiers à la direction et au congrès du parti pour pouvoir se représenter.

Ulrich Giezendanner, 64 ans, entrepreneur actif dans le secteur des transports et Sylvia Flückiger, 65 ans, aussi cheffe d'entreprise, ne se représentent pas. Le cas est différent pour les deux autres représentants de longue date de l'UDC argovienne.

Deux ténors en question

Maximilian Reimann, 76 ans, ne court donc plus sous les couleurs UDC, mais se lance sur la liste senior. L'avenir politique d'un autre UDC argovien est lui incertain, celui de Luzi Stamm, 66 ans. Il est actuellement sous traitement médical après des incidents survenus à la session parlementaire à Berne.

La section cantonale du parti suit l'état de santé de M. Stamm, «depuis quelque temps, avec une inquiétude croissante», avait-t-elle fait savoir à la mi-mars. C'est aussi pour cette raison qu'elle ne l'a pas désigné pour les prochaines élections au Conseil national, lui qui y siège depuis 28 ans.

Luzi Stamm a récemment fait les titres des médias pour deux affaires distinctes. Coup sur coup, la presse a révélé qu'il était entré au Palais fédéral avec une mallette contenant un million d'euros en fausses coupures lors de la session d'hiver, puis avec de la cocaïne achetée dans la rue à Berne.

L'UDC argovienne avait raflé 7 des 16 sièges de ce canton lors des dernières élections fédérales en 2015 pour un pourcentage de voix de 38%.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles