«Très naïf»

Boris Bondarev : «Moscou va s'assurer que l'Europe gèle cet hiver»

clsi, ats

17.8.2022 - 08:09

Moscou «n'avait rien anticipé» lorsque la Suisse a annoncé s'aligner sur les sanctions européennes en mars, selon l'ancien diplomate russe auprès de l'ONU à Genève, Boris Bondarev. Les Russes «espéraient qu'elle resterait un havre pour le business russe, qu'il soit légal ou non», a-t-il déclaré.

L’ancien diplomate russe auprès de l'ONU à Genève, Boris Bondarev.
L’ancien diplomate russe auprès de l'ONU à Genève, Boris Bondarev.
Twitter/Printscreen

clsi, ats

17.8.2022 - 08:09

«C'était très naïf, mais cela s'est vraiment passé ainsi», a indiqué le diplomate dans une interview accordée au Temps mercredi. Le Russe a démissionné en mai en protestation contre la guerre menée par la Russie en Ukraine. Il se trouve actuellement en Suisse.

«Moscou va s'assurer que l'Europe gèle cet hiver»

Boris Bondarev s'est également exprimé sur la stratégie russe dans cette guerre. Celle-ci consiste à attendre que la société occidentale se fatigue, selon lui. «Moscou va s'assurer que l'Europe gèle cet hiver. Jusqu'au point où les opinions publiques feront pression sur les politiques pour qu'ils exigent à leur tour que l'Ukraine négocie avec la Russie», a-t-il commenté.

La Suisse dans le camp des «pays inamicaux»

La Russie avait classé la Suisse dans le camp des «pays inamicaux» après l'adoption des sanctions de l'UE. L'ambassade russe a diffusé à plusieurs reprises des tweets négatifs à l'égard de la Suisse.

L'ambassade russe a toutefois transmis ses félicitations à Berne sur son compte Twitter à l'occasion de la fête nationale le 1er août.

clsi, ats