Infections et hospitalisations grimpent en flèche 

mt, ats

25.11.2021 - 12:24

Le nombre d'infections et d'hospitalisations dues au coronavirus a bondi entre le 15 et le 21 novembre par rapport aux sept jours précédents. Le nombre de décès a lui légèrement augmenté.

mt, ats

25.11.2021 - 12:24

epa09440314 A nurse inside the intensive care unit (ICU) tends to a patient with COVID-19 in the Clinic for Infectious Diseases, in Pristina, Kosovo, 01 September 2021. After a rapid increase in the number of newly infected with COVID-19, the Government adopted anti-COVID measures, postponed the beginning of the school year for primary and elementary grades by two weeks, ordered restaurants and bars to close after 09.30pm and imposed a curfew from 10.00pm to 5am. The Council of the European Union has removed the Kosovo, Montenegro and North Macedonia from its epidemiologically safe third countries list after a surge in the number of COVID-19 infections recorded recently in these territories. EPA/VALDRIN XHEMAJ
L'OFSP a enregistré 420 hospitalisations, contre 290 lors de la précédente période observée. (image d'illustration)
KEYSTONE

38'043 nouveaux cas ont été signalés à l'OFSP en Suisse et au Liechtenstein lors de la période sous revue, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) jeudi dans son rapport hebdomadaire. C'est environ 13'000 de plus que lors des sept jours précédents.



L'OFSP a enregistré dans le même temps 420 hospitalisations, contre 290 lors de la précédente période observée. Quant au nombre moyen de personnes atteintes du coronavirus traitées dans les unités de soins intensifs, il est passé de 124 à 150. Le virus a provoqué 57 décès entre le 15 et le 21 novembre, soit 5 de plus que les sept jours précédents.

L'incidence continue de varier fortement d'une région à l'autre. Elle était la plus faible au Tessin avec 169 cas confirmés en laboratoire pour 100'000 habitants, et la plus élevée au Liechtenstein avec 978.

Le nombre de tests effectués n'a pas changé de manière significative. La proportion de tests PCR positifs est passée de 14% à 17%, celle des tests rapides d'antigènes positifs de 4,4 à 6,2%.

mt, ats