«On ne peut pas encore relâcher», dit Alain Berset

bl, ats, blue News

24.9.2021 - 14:47

Aujourd'hui, 62 à 63% de la population a obtenu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Mais «on est encore loin de ce qui permet de relâcher les choses», a dit le ministre de la santé Alain Berset.

bl, ats, blue News

24.9.2021 - 14:47

Bundesrat Alain Berset spricht waehrend einer Medienkonferenz ueber die neusten Entscheide des Bundesrates zur Coronavirus-Pandemie, am Freitag, 24. September 2021, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex)
«On va au-delà de mois difficile, la situation peut vite changer», prévient Alain Berset.
KEYSTONE

«On a tous en tête l'expérience de la fin septembre de l'année passée», a rappelé le Fribourgeois devant les médias. Et de poursuivre: «On va au-delà de mois difficile, la situation peut vite changer».

L'incidence actuelle est nettement plus élevée que l'année passée, malgré la vaccination. Ne rien faire aujourd'hui, c'est prendre le risque de stagner encore longtemps, a ajouté le ministre. «Le vaccin est la voie pour sortir de la crise», a-t-il conclu.

À la fin octobre, l'abandon ou une levée partielle du certificat Covid est néanmoins «une option tout à fait envisageable», ajoute Alain Berset, en cas d'amélioration notable de la situation épidémiologique. «Nous n'avons pas introduit le certificat Covid parce que c'est sympa d'en avoir un. Nous l'avons fait pour éviter un effet yo-yo. On doit maintenant attendre l'entrée dans l'automne et voir comment ça évolue», précise le ministre de la santé.

bl, ats, blue News