«Pas d'alternative» au certificat Covid dans les universités

su, ats

25.9.2021 - 08:59

Il n'y a pas d'alternative au certificat Covid dans les amphithéâtres des hautes écoles, martèle le recteur de l'université de Zurich, Michael Schaepman. Il appelle à maintenir la gratuité des tests pour les étudiants non vaccinés, tant que le pass sanitaire est obligatoire.

Student walk during a break next to posters encouraging people to get vaccinated against COVID-19 on the first day of university schools at the University of Lausanne (UNIL) during the coronavirus disease (COVID-19) outbreak, in Lausanne, Switzerland, Tuesday, September 21, 2021. The Covid pass will be required from 20 September for students to attend classes. Many universities in Switzerland will introduce the Covid-19 certificate. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Image d'illustration 
KEYSTONE/Laurent Gillieron

su, ats

25.9.2021 - 08:59

«Notre tâche consiste à former des personnes qui garantiront la viabilité future de la Suisse», argue M. Schaepman pour justifier l'obligation du certificat Covid, dans un entretien diffusé samedi par la Neue Zuercher Zeitung. Le droit à l'éducation ne doit néanmoins pas être remis en cause, ajoute-t-il.

Le Conseil fédéral a proposé vendredi aux cantons de financer jusqu'à la fin novembre les tests des personnes ayant reçu une première dose de vaccin anti-Covid-19 et n'ayant pas encore de certificat. En attendant une décision définitive, il a décidé de prolonger jusqu'au 10 octobre la gratuité des tests rapides antigéniques pour tout le monde, y compris ceux effectués pour obtenir un certificat Covid.

La Suisse rate son objectif de vaccination, lâche M. Schaepman. «C'est un problème». Il existe des scénarios de sortie de crise, mais le plus simple serait de dire qu'"à un tel pourcentage du taux de vaccination, on est tiré d'affaire», ajoute-t-il.

Avec le certificat Covid et la suppression de la gratuité des tests, la pression en faveur de la vaccination augmente, note le recteur. «Les autorités devraient communiquer plus ouvertement sur un objectif réalisable».

Entre 80 et 90% des étudiants de l'université de Zurich sont vaccinés, estime M. Schaepman, qui cite une étude menée auprès de 2000 personnes, mais qui doit encore être validée. «Ce qui est certain, c'est que le taux de vaccination est en continuelle augmentation». Pour l'ensemble de la Suisse, ce taux n'était en revanche que de 54,4% vendredi.

su, ats