Pas de procédure judiciaire contre M. Rochebin, note son avocat

za, ats

16.4.2021 - 12:39

«Darius Rochebin salue le sérieux de l’enquête menée en Suisse, dont les conclusions confirment ce qu’il a déclaré dès le premier jour», a indiqué son avocat à Paris. Me Antoine Vey rappelle que l'ex-présentateur de la RTS ne fait l'objet d'aucune procédure judiciaire.

TOPSHOT - Swiss journalist Darius Rochebin, poses for a photo session, in Paris on September 14, 2020. (Photo by JOEL SAGET / AFP) (Photo by JOEL SAGET/AFP via Getty Images)
L''ex-présentateur de la RTS ne fait l'objet d'aucune procédure judiciaire.
AFP via Getty Images

za, ats

16.4.2021 - 12:39

«Après un délai d’attente de six mois, les conclusions de l’enquête suisse permettent de clarifier définitivement la situation», a souligné vendredi l'avocat. Mis en cause dans une longue enquête du Temps pour des paroles et actes «déplacés», Darius Rochebin a déposé plainte pénale pour diffamation contre le quotidien en novembre.

Darius Rochebin a rejoint en septembre la chaîne française d'information LCI pour présenter tous les soirs un entretien avec une personnalité. Il s'est retiré temporairement de l'antenne après la publication de l'enquête du Temps.

Deux collaborateurs ont commis des actes de harcèlement

Les résultats des enquêtes menées suite à un article du Temps sur des cas de harcèlement à la RTS confirment les faits commis par deux collaborateurs. En revanche, l'ex-présentateur Darius Rochebin, qui était épinglé pour des comportements inadéquats, est blanchi.

Un des collaborateurs a quitté l'entreprise et l'autre a reçu une sanction formelle, indique vendredi la RTS dans un communiqué.

Aucun témoignage recueilli ne permet de conclure à des actes relevant de harcèlement sexuel ou psychologique, d'atteinte à la personnalité ou de quelconque infraction pénale, ajoute la RTS en évoquant le cas de Darius Rochebin.

Pleine confiance envers Gilles Marchand et Pascal Crittin

Tout en haut de la hiérarchie, les responsables ne sont pas inquiétés. Le Conseil d'administration de la SSR affirme sa pleine confiance envers le directeur général de la SSR Gilles Marchand et le directeur de la RTS Pascal Crittin, indique-t-il vendredi dans un communiqué. Il présente ses excuses aux personnes touchées par les cas de harcèlement.

Le directeur des RH quitte son poste

Bernard Rappaz, rédacteur en chef de l'actualité TV, qui avait décidé de se mettre en retrait des tâches opérationnelles pendant l'enquête, ne réintégrera pour sa part pas l'entreprise. Un retour à son poste s'avérait peu réaliste, relève la RTS dans son communiqué. Le directeur des RH quitte son poste.

Pas de nouvelles procédures

Les quelque 220 témoignages recueillis sur la ligne externe concernant la souffrance au travail au sein de la RTS ne déboucheront pas sur de nouvelles enquêtes disciplinaires, a indiqué vendredi le directeur de la RTS Pascal Crittin.

Tous ces témoignages ont été examinés individuellement et en détail et les situations problématiques ont été ou sont traitées immédiatement par l'entreprise, précise la SSR dans un communiqué.

Mais en l'état actuel de nos connaissances, il n'est pas nécessaire, de lancer de nouvelles enquêtes disciplinaires, a précisé M.Crittin lors d'une conférence de presse en ligne.

za, ats