Exposition Plongée dans la nuit au Musée romain de Lausanne-Vidy

ll, ats

21.6.2024 - 09:10

Dans la mythologie romaine, Nox est la déesse de la nuit. Fille du Chaos et soeur des Ténèbres, elle guide le visiteur dans la nouvelle exposition du Musée romain de Lausanne-Vidy. A découvrir jusqu'au 23 février 2025.

En marge de l'exposition, le musée propose au public un rendez-vous avec les Perséides (Image d'illustration).
En marge de l'exposition, le musée propose au public un rendez-vous avec les Perséides (Image d'illustration).
ATS

21.6.2024 - 09:10

Alors que la nuit règne sur Lousonna, l'exposition «Nox. Au coeur de la nuit» invite à pousser la porte d'une demeure romaine et à se laisser guider dans l'obscurité. Elle propose un parcours «à mi-chemin entre rêve et réalité, dans des décors inventés aux nuances bleu nuit», explique Karine Meylan, la directrice du musée.

Le public déambule au travers de huit espaces. La visite commence dans le vestibulum et se termine en sortant dans la rue, avec des haltes dans diverses chambres, une salle de banquet et au jardin.

Vestiges de villa

Cette exposition est aussi «un hommage au site archéologique». La directrice rappelle que le musée est construit sur le site d'une antique villa romaine, qui était probablement la plus belle maison de la ville. Le parcours donne «une visibilité» à ces vestiges.

Au fil des étapes, Nox lève le voile sur les multiples facettes de la nuit. Quelles étaient les connaissances des anciens au sujet de l'alternance jour-nuit? A quoi occupaient-ils ces heures d'obscurité? Ou encore, vers quels remèdes se tournaient-ils pour lutter contre l'insomnie, explore tour à tour la déesse.

Des lits pour s'allonger

La visite comprend plusieurs niveaux de lecture. Un parcours est proposé aux familles avec un jeu de piste dans l'obscurité, équipé d'une lampe spéciale. Il est possible de toucher des objets, voire de s'installer dans certains aménagements comme la salle de banquet, le triclinium, qui comprend plusieurs lits pour s'allonger.

L'exposition s'accompagne des oeuvres oniriques de l'illustratrice et tatoueuse brésilienne Tami Hopf, installée à Vevey. «L'artiste a donné vie à la déesse Nox, tissant des liens entre l'Antiquité et la période contemporaine», explique Mme Meylan.

Un programme culturel complète l'exposition, dont une soirée d'observation des étoiles filantes lors des Perséides, le 10 août. Des visites des vestiges de Lousonna à la lueur des flambeaux sont prévues le 15 août et le 21 septembre. Un programme d'animations est dédié aux enfants, dont une visite Halloween avec frissons garantis.

ll, ats