Plus de 100 familles paysannes ont ouvert leurs portes

nipa, ats

19.9.2021 - 16:12

Plus d'une centaine de familles paysannes ont ouvert leurs portes dimanche. La population a pu découvrir des animaux, des plantes et les techniques utilisées. Avec l'idée de créer des ponts entre villes et campagnes.

La Journée portes ouvertes à la ferme s'est déroulée pour la 2e fois dans toute la Suisse.
ATS

nipa, ats

19.9.2021 - 16:12

Malgré la pénibilité des mesures de protection contre le coronavirus, l'agriculture suisse était à la fête aujourd'hui, se réjouit dimanche l'Union suisse des paysans (USP) dans un communiqué. Le but était de faire découvrir un monde que beaucoup ne connaissent plus.

Sur les exploitations, une multitude d'activités attendaient petits et grands : visites de fermes, chemins didactiques, jeux et concours ou encore offres de restauration. Cette année, les mesures de protection contre le coronavirus ont exigé davantage de flexibilité et de créativité de la part des familles paysannes, souligne l'USP, instigatrice de la manifestation.

Villes et campagnes

Ainsi, dans le Gürbetal (BE), cinq exploitations ont mis en place un circuit gastronomique, composé de cinq stands de marché, le long du sentier de randonnée entre Kaufdorf et Mühlethurnen. Le président du Conseil national Andreas Aebi (UDC/BE) était de la partie. Il a souligné que la «Journée portes ouvertes à la ferme» apporte une contribution importante au dialogue entre villes et campagnes.

Ailleurs, dans le canton de Genève, la coopérative agricole «Ferme des Vergers», située dans l'écoquartier du même nom à Meyrin, a accueilli «plus d'une centaine de visiteurs», selon les organisateurs, pour présenter les spécificités d'une ferme en milieu urbain et les activités de la coopérative.

Dimanche, il n'était pas possible de connaître le nombre total de visiteurs dans tout le pays. Les fermes pouvaient être visitées sans annonce préalable, les chiffres exacts seront donc communiqués ultérieurement, a précisé à l'agence Keystone-ATS Laura Berchtold, responsable de projet à l'USP.

Mais elle s'attend à moins de visiteurs que lors de la première édition en 2019. D'une part parce que moins de fermes ont participé, d'autre part à cause des restrictions liées au Covid. Il y a deux ans, la manifestation avait attiré quelque 60'000 visiteuses et visiteurs.

nipa, ats