Plus de 1950 déclarations d'effets indésirables dus aux vaccins

fl, ats

7.5.2021 - 15:21

Plus de 1950 déclarations d’effets indésirables présumés de vaccins contre le Covid-19 ont été annoncées auprès de Swissmedic. Le profil d’effets secondaires observés reste inchangé.

fl, ats

7.5.2021 - 15:21

FILE - In this July 27, 2020, file photo, nurse Kathe Olmstead prepares a shot that is part of a possible COVID-19 vaccine, developed by the National Institutes of Health and Moderna Inc., in Binghamton, N.Y. Moderna Inc. says it will ask U.S. and European regulators to allow emergency use of its COVID-19 vaccine as new study results confirm the shots offer strong protection. (AP Photo/Hans Pennink, File)
Au total, sur les 1953 déclarations, 64,1% rapportent des effets indésirables non graves, tandis que 35,9% évoquent des effets graves, détaille Swissmedic. (photo d'illustration)
KEYSTONE

Au total, sur les 1953 déclarations, 64,1% rapportent des effets indésirables non graves, tandis que 35,9% évoquent des effets graves, détaille Swissmedic vendredi dans un communiqué. Il y a environ une déclaration pour mille doses administrées, observe Swissmedic se basant sur le taux de ces dernières semaines.

La fièvre (90 cas), les maux de tête (51), la détresse respiratoire (48) et la réactivation de zonas (48) sont les réactions déclarées le plus fréquemment dans les cas graves. Swissmedic fait aussi état de frissons, d'épuisement, d'hypersensibilité, de réactions anaphylactiques, de nausées, de vomissements, de courbatures, de malaise général et d'hypertension.

Ratio bénéfice-risque positif

L’âge moyen était de 67,7 ans pour les personnes victimes d'un effet indésirable grave. Septante-six cas font état «de décès concomitant à la vaccination». La moyenne s’établit à 82,7 ans dans cette catégorie.

La majorité des déclarations concernaient des femmes (69,2%). Les hommes comptaient pour 27,8% des cas, et les 3,1% restants ne mentionnaient pas le sexe de la personne.

Au total, 870 déclarations concernaient le vaccin de Pfizer/BioNTech et 1016 le vaccin de Moderna. «Elles ne modifient en rien le ratio bénéfice-risque positif des deux vaccins à ARNm utilisés», conclut Swissmedic.

Plus de trois millions de doses de vaccins ont été administrées en Suisse et plus d'un million de personnes ont déjà reçu deux doses.

fl, ats