Professeurs des cycles genevois pas contents

ATS

22.8.2020 - 17:46

Les professeurs des cycles genevois demandent à la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta une approche plus restrictive sur les masques pour les élèves comme pour eux-mêmes (archives).
Source: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les professeurs des cycles genevois souhaitent que le port du masque soit rendu obligatoire pour les enseignants comme pour les élèves dans leurs établissements. Ils ont écrit samedi à la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta.

Selon leur fédération (FAMCO), le protocole de santé concernant l'enseignement obligatoire, établi il y a une semaine, a considérablement assoupli le dispositif sur les masques, les rendant seulement «exceptionnels». Or, «cette semaine de pré-rentrée a été marquée par un certain nombre de situations intolérables» en raison du manque d'une approche clarifiée sur cette question, ajoute la faîtière.

Vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait recommandé le port du masque aux enfants âgés de 12 ans et plus dans les mêmes conditions que les adultes. «En particulier lorsqu'ils ne peuvent garantir une distance d'au moins un mètre des autres et si la transmission est généralisée dans la zone concernée».

La FAMCO demande à Mme Emery-Torracinta de rendre le masque obligatoire pour tous, élèves comme adultes, dans les situations où la distance de 1,5m ne pourrait être honorée. Autre revendication, l'Etat devrait, selon elle, approvisionner jeunes et professeurs avec un masque par demi-journée. La FAMCO justifie cette demande par la gratuité de l'enseignement obligatoire et le statut d'employeur du canton.

Retour à la page d'accueil

ATS