Grave pénurie Les réserves seront mises à contribution pour fournir des antibiotiques

vf, ats

17.2.2023 - 17:01

Pour faire face à la pénurie grave de certains antibiotiques, la Confédération va libérer complètement les réserves obligatoires pour les produits oraux. La mesure, qui entrera en vigueur le 1er mars prochain, permettra un meilleur approvisionnement du marché.

Face à la pénurie d'antibiotiques oraux, la Confédération libère complètement les réserves obligatoires (image d'illustration).
Face à la pénurie d'antibiotiques oraux, la Confédération libère complètement les réserves obligatoires (image d'illustration).
KEYSTONE/DPA/WALTRAUD GRUBITZSCH

vf, ats

17.2.2023 - 17:01

Jusqu'à présent, l'Approvisionnement économique du pays (AEP) a temporairement pu remédier aux perturbations de l'approvisionnement en autorisant à plusieurs reprises une libération partielle temporaire des réserves obligatoire. Mais ces mesures ne suffisent plus.

Le délégué à l'approvisionnement économique du pays, Kurt Rohrbach, a donc demandé la libération complète des réserves obligatoires d'antibiotiques oraux, a indiqué vendredi l'Office fédéral de l'approvisionnement économique du pays (OFAE) dans un communiqué.

Covid et infections graves

Certains anti-infectieux, à savoir ceux administrés par injection ou perfusion, sont déjà couverts par la libération de réserves obligatoires en vigueur depuis le 1er novembre 2019. La révision d'ordonnance s'étend désormais aux comprimés et capsules qui pourront être prélevés dans les réserves en grande quantité.

L'approvisionnement en antibiotiques était déjà problématique par le passé. Mais la situation s'est aggravée à la suite de la pandémie de Covid-19, puis en raison d'une vague de contaminations forte et persistante, explique l'OFAE.

25 produits manquants

Les entreprises peinent à répondre à la demande accrue d'antibiotiques. Aujourd'hui, les perturbations signalées au bureau de notification des produits thérapeutiques concernent 25 produits antibiotiques, dont 20 pour l'administration par voie orale.

Il s'agit principalement d'antibiotiques contenant de la pénicilline et de la céphalosporine, précise une porte-parole de l'AEP à Keystone-ATS. Des produits alternatifs peuvent toutefois être utilisés. Aucun patient n'a subi de dégradation importante de son état ou n'est décédé à cause de la pénurie actuelle de médicaments.

Malgré la mesure annoncée vendredi, le marché restera tendu. Et si la demande devait progresser sur une période prolongée à l'échelle mondiale, il n'est pas exclu que l'indisponibilité de médicaments entraîne des lacunes d'approvisionnement, avertit l'OFAE.

Ces dernières années, des réductions de gamme et des retraits de marché ont contribué à détériorer la situation. En Suisse, les principaux fournisseurs d'antibiotiques oraux s'approvisionnent auprès du même producteur européen. Comme celui-ci est confronté à des problèmes de capacité, il rationne les antibiotiques fournis aux différents pays.

Situation «problématique»

La liste des médicaments indisponibles ou disponibles seulement en quantité limitée ne se réduit pas aux antibiotiques. Elle concerne aussi des produits largement utilisés comme le paracétamol, l'aspégic ou des sirops pour enfants. Outre les hôpitaux, les pharmacies et les cabinets médicaux sont également touchés.

En 2022, plus de 150 demandes ont été déposées pour se servir dans les réserves obligatoires. Un nombre jamais atteint auparavant. Et celles-ci ont été utilisées dans environ 120 cas.

L'AEP juge depuis février la situation «problématique» sur le front des produits thérapeutiques. Une task force, dirigée par Kurt Rohrbach, a été mise en place pour évaluer des solutions à court terme. Des mesures à plus long terme sont aussi à l'étude. Elles visent avant tout à détecter les perturbations plus rapidement.

vf, ats