Rassemblements en Suisse centrale contre les mesures liées au Covid

ATS

9.1.2021 - 21:08

Demonstranten anlaesslich einer Kundgebung des Aktionsbuendnis Urkantone fuer eine vernuenftige Corona-Politik auf dem Hauptplatz in Schwyz vom Samstag, 9. Januar 2021. (KEYSTONE/Urs Flueeler)
Manifestation du "groupe d'action des cantons de Suisse primitive pour une politique raisonnable liée au coronavirus" à Schwytz le 9 janvier 2021. 
Source: KEYSTONE/Urs Flueeler

Plus de 1000 personnes se sont réunies samedi en Suisse centrale pour exprimer leur mécontentement face aux mesures de lutte contre le coronavirus. Un rassemblement a eu lieu à Schwytz, dont les discours ont été retransmis à Stans (NW), Sarnen (OW) et Altdorf (UR).

Des groupes se sont aussi formés dans ces trois villes. Toutes les manifestations, qui se sont déroulées dans le calme, étaient autorisées et organisées par «Aktionsbündnis Urkantone für eine vernünftige Corona-Politik» (groupe d'action des cantons de Suisse primitive pour une politique raisonnable liée au coronavirus). Pendant deux heures, plusieurs interlocuteurs sont intervenus, dont l'ancien conseiller d'Etat UDC schwytzois René Bünter.

Après une marche en étoile, quelque 400 personnes se sont rassemblées sur la place principale de Schwytz à 16h00, selon la police cantonale. Quatre participants seront dénoncés au Ministère public pour non-respect de l'obligation de porter un masque.

Environ 200 personnes étaient réunies à Sarnen, alors que le rassemblement était approuvé pour 300 personnes, a indiqué Martin Kathriner, de la police cantonale obwaldienne, à Keystone-ATS. La police nidwaldienne a rapporté 300 personnes à Stans et celle d'Uri 220 à Altdorf.

Orateurs sans masques à Schwytz

Les orateurs du rassemblement de Schwytz n'étaient pas tenus de porter un masque. Le tribunal administratif du canton avait accepté jeudi une plainte des organisateurs contre l'exigence de la police cantonale. Mais il avait ordonné une distance de trois mètres entre les orateurs et les participants.

Au début de la manifestation à Schwytz, le porte-parole du groupe d'action, Josef Ender, a cependant appelé la foule à porter un masque «en signe de protestation» – certains manifestants portaient un masque blanc avec une croix sur la bouche. «Sinon» les autorités «risquent de nous couper le courant», a-t-il ajouté.

Retour à la page d'accueil