Coronavirus

Régions italiennes et Canada ajoutés à la liste des zones à risque

ATS

9.10.2020

La quarantaine sera obligatoire pour les personnes revenant du Canada (archives).
La quarantaine sera obligatoire pour les personnes revenant du Canada (archives).
KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La forte augmentation du nombre de cas de coronavirus ne ralentit pas. La Suisse a enregistré 1487 cas supplémentaires vendredi, un chiffre encore jamais annoncé depuis le début de la pandémie. Une nouvelle campagne de prévention est lancée.

Le nombre de nouveaux cas ne cesse de prendre l'ascenseur depuis trois jours: 1077 mercredi, 1172 jeudi et une hausse de près de 300 encore vendredi. Le taux de positivité monte à 9,76%, a précisé l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) vendredi dans son décompte quotidien. C'est le plus haut taux depuis la recrudescence de l'épidémie. Au printemps, lorsque le nombre de cas était similaire au niveau actuel, le taux de positivité dépassait parfois les 20%.

Sur les deux dernières semaines, la Suisse compte 8325 nouvelles infections, ce qui fait un taux de 97 cas pour 100'000 habitants. La barre des 60 nouvelles infections pour 100'000 habitants est le seuil fixé par la Suisse qui justifie une quarantaine pour les personnes arrivant de tels pays.

"On peut suspecter que ce soit en effet les signes avant-coureurs d'une deuxième vague", a estimé Virgine Masserey. Lors d'un point de presse, la cheffe de la section contrôle de l'infection de l'OFSP a ajouté qu'une hausse des hospitalisations dans les cantons fortement touchés est déjà constatée. Sur Twitter, le conseiller fédéral Alain Berset a jugé la situation "sérieuse".

Depuis le début de la pandémie, le total des décès s'élève à 1794 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5001. Vingt-trois personnes étaient hospitalisées jeudi, soit six à sept fois moins qu'au plus fort de la crise ce printemps. Au total, 60'368 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur plus de 1,4 million de tests effectués en Suisse et au Liechtenstein.

Tous les âges

Les cas de quarantaines se multiplient à travers la Suisse. La cellule de traçage du canton du Jura, surchargée, a contacté 700 personnes après que des personnes infectées se sont rendues dans des bars le week-end dernier. Dans le canton de Neuchâtel, un foyer a été découvert dans une chorale. Sur 33 chanteurs et 10 musiciens testés, 28 personnes ont été diagnostiquées positives.

Deux classes d'écoles primaires ont été placées en quarantaine au Tessin alors qu'un thé dansant dans le canton de Glaris a débouché sur 400 quarantaines.

La Suisse dénombre 3773 personnes en isolement et 9443 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 14'357 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque.

Régions italiennes et Canada ajoutés à la liste des zones à risque

L'OFSP a ajouté le Canada, la Russie, le Land de Berlin et trois régions italiennes sur la liste des pays et zones présentant un risque élevé d'infection au coronavirus. Quiconque rentre en Suisse après y avoir séjourné doit se mettre en quarantaine à son retour.

La liste actualisée vendredi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) comprend au total 61 pays et 28 régions. La Géorgie, l'Iran, la Jordanie, la Tunisie et la Slovaquie figurent parmi les autres pays ajoutés. Au niveau des régions, les Länder de Berlin et d'Hambourg en Allemagne, la Campanie, la Sardaigne et la Vénétie en Italie, ainsi que les Länder autrichiens du Burgenland et de Salzbourg rejoignent aussi la liste.

En vigueur dès lundi

Cinq pays vont au contraire en être retirés. Il s'agit de la Bolivie, de la République dominicaine, de la Namibie, du Suriname et de Trinité-et-Tobago. La modification entrera en vigueur le 12 octobre.

La quarantaine pour les personnes de retour de pays ou région présentant un risque élevé d'infection est obligatoire. Les personnes concernées doivent se présenter aux autorités cantonales dans les deux jours. Les autorités cantonales procèdent à des tests aléatoires pour s'assurer du respect de la mesure.

Nouvelle campagne de prévention lancée

La Confédération lance une nouvelle campagne de prévention dans le cadre de l'épidémie du Covid-19. Les conseils de précaution ne changent pas, mais la couleur orange doit alerter la population sur la tendance dangereuse des nouvelles contaminations.

Le nombre de cas augmente, le taux de positivité également et la part des personnes âgées progresse. Cette évolution nous inquiète, a déclaré vendredi devant la presse Anne Lévy, nouvelle directrice de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) depuis le 1er octobre.

Affiches et communication sur les réseaux sociaux

La nouvelle campagne qui va démarrer sous forme d'affiches dans l'espace public et sur les réseaux sociaux maintient les règles d'usage: la distance d'un mètre et demi, l'hygiène des mains, le port du masque quand la distance ne peut pas être tenue et le téléchargement de l'app Swiss Covid.

Nous sommes bien préparés pour affronter ces prochains mois, a ajouté la directrice. "Les cantons gardent le lead. La Confédération travaillent en étroite collaboration avec eux".

Retour à la page d'accueil