Simonetta Sommaruga appelle les médias à collaborer

fb, ats

22.9.2021 - 20:07

Simonetta Sommaruga a exhorté mercredi les médias à collaborer et à élaborer des solutions communes pour renforcer la place médiatique suisse. Elle a dans ce but lancé fin août un «dialogue médiatique» avec les acteurs de la branche.

fb, ats

22.9.2021 - 20:07

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s'est envolée pour Dakar.
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.
KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Cette collaboration est devenue indispensable face aux poids lourds de l'Internet, qui attirent toujours plus d'utilisateurs et de publicité au détriment des médias traditionnels. Conséquence: les moyens pour ces derniers viennent à manquer, les rédactions sont réduites, des journaux fusionnés, a relevé la conseillère fédérale en ouverture du Swiss Media Forum à Lucerne.

Afin de contrer cet affaiblissement, il faut mettre en place de bonnes conditions cadre et des solutions concrètes. Simonetta Sommaruga a cité la création d'un login commun, une solution déjà concrétisée par les principaux groupes médiatiques suisses, ou encore des mesures dans le domaine des droits voisins.

La concurrence n'exclut pas des collaborations ponctuelles, y compris avec la SSR, a insisté la conseillère fédérale. «Je suis ouverte. J'espère simplement que nous trouverons des solutions dont tout le secteur médiatique pourra profiter. Car nous avons besoin de réponses, et vite», a martelé Simonetta Sommaruga, selon la version écrite de son discours.

Aide à la presse controversée

Le Swiss Media Forum, qui se tient à nouveau en présentiel après une édition 2020 virtuelle, se penchera jeudi sur le train de mesures en faveur des médias, voté en juin dernier par les Chambres fédérales mais attaqué par un référendum. Un projet qui est controversé, y compris au sein de la branche.

Simonetta Sommaruga a défendu la nouvelle loi, qui permettra selon elle à la population dans toutes les régions du pays de bénéficier d'une couverture médiatique «diversifiée et indépendante». Avec un non, la situation se détériorera dans le secteur, avec le risque que les médias ne puissent plus couvrir certaines régions du pays, a-t-elle mis en garde.

Le Swiss Media Forum abordera jeudi les principales problématiques de la presse, avec des tables rondes consacrées au rôle des plateformes comme Facebook ou Google, au futur des journaux régionaux ou des agences de presse. Les développements récents en Suisse romande, avec l'apparition de nouveaux acteurs (blick.ch, Watson), seront également évoqués. La traditionnelle «ronde des éléphants» réunira les dirigeants de la SSR, du TX Group, de Ringier, de la NZZ et de CH Media.

fb, ats