"On n'ira pas loin"

Simonetta Sommaruga: pas de taxes benzine, mazout et billets avion

mt, ats

18.8.2021 - 21:53

Deux mois après le «non» serré à la loi sur le CO2, de nouvelles taxes climatiques ne sont plus envisageables aux yeux de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. La future politique climatique doit se passer de prélèvements sur l'essence, le mazout et les billets d'avion.

Bundesraetin Simonetta Sommaruga spricht an einer Medienkonferenz, am Mittwoch, 11. August 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
Deux mois après le «non» serré à la loi sur le CO2, de nouvelles taxes climatiques ne sont plus envisageables aux yeux de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.
KEYSTONE

mt, ats

18.8.2021 - 21:53

«La voie à suivre est désormais de mettre en place des incitations et de soutenir la population dans la protection du climat, et non pas d'adopter des interdictions et de rendre la vie difficile aux gens», a déclaré mercredi la ministre de l'environnement dans l'émission «Rundschau» de la télévision alémanique SRF.

"On n'ira pas loin"

La sensibilité est grande concernant l'essence et les voitures, surtout dans les campagnes, plus dépendantes des voitures, reconnaît la conseillère fédérale. Si la population a le sentiment d'être sanctionnée, on n'ira pas loin.

Des incitations supplémentaires sont envisageables, par exemple pour les propriétaires qui remplacent leur chauffage au mazout. Beaucoup de choses vont dans le bon sens, estime Mme Sommaruga, comme le passage aux voitures électriques.

Contre une nouvelle centrale nucléaire

En revanche, la ministre ne veut pas entendre parler d'une nouvelle centrale nucléaire, que l'UDC et des élus PLR ont récemment évoquée. Ils arguent que la demande d'électricité pour les pompes à chaleur ou les voitures électriques augmente et que l'électricité est rare en hiver.

«Oui, nous avons besoin de plus d'électricité», a admis Mme Sommaruga, ajoutant qu'il faut «commencer d'abord là où nous ne divisons pas le pays.»

Le Conseil fédéral a soumis des propositions au Parlement pour développer la production d'énergie hydroélectrique et solaire. Selon Mme Sommaruga, il s'agit d'un moyen efficace, rapide et bon marché.

mt, ats