Simonetta Sommaruga visite le CHUV

ATS

7.4.2020 - 15:30

Simonetta Sommaruga (à droite) a rencontré mardi à Lausanne les autorités vaudoises, ici Nuria Gorrite et Rebecca Ruiz.
Source: KEYSTONE/JEAN-BERNARD SIEBER

Simonetta Sommaruga s'est déplacée mardi dans le canton de Vaud, l'un des plus touchés par le coronavirus. La présidente de la Confédération a notamment visité les urgences et les soins intensifs du CHUV à Lausanne.

A l'issue de cette visite, la conseillère fédérale s'est dite «profondément émue et pleine de gratitude» pour le personnel soignant et tous ceux qui oeuvrent à ses côtés. «Notre système de santé fonctionne bien, il tient bon», a-t-elle relevé devant la presse.

Mme Sommaruga a salué «l'anticipation» dont ont fait preuve les hôpitaux pour affronter la crise, mais aussi le comportement «d'une grande majorité» de la population pour le respect des directives. «Ce n'est pas le moment de baisser la garde», a-t-elle toutefois prévenu.

Comme la veille, lorsqu'elle s'était rendue dans des entreprises du Jura bernois et à Bâle-Ville, Mme Sommaruga a expliqué que le Conseil fédéral préparait l'après-pandémie. «Nous sommes conscients que la population et les entreprises ont besoin de savoir dans quelle direction on va», a-t-elle dit.

La présidente de la Confédération n'a pas dévoilé les scénarios de déconfinement envisagés. Elle s'est contentée d'indiquer que celui-ci se ferait de manière progressive et dans le souci de protéger la population.

Trains et sport

Outre sa visite au CHUV, Mme Sommaruga s'est entretenue avec des membres du Conseil d'Etat vaudois. Elle a notamment évoqué la situation des transports publics avec Nuria Gorrite, que cela soit le retard dans les chantiers ou la façon de relancer l'attrait du train à l'issue de la crise.

Elle a aussi parlé économie avec Philippe Leuba. Celui-ci en a profité pour lui évoquer certaines spécificités vaudoises, comme celles touchant aux fédérations sportives. Plusieurs de ces organisations – il y en a plus de 60 dans le canton de Vaud – vont souffrir ces prochains mois en raison du report des Jeux olympiques de Tokyo, qui constituent leur principale source de revenus.

Les images du jour

Retour à la page d'accueil

ATS