Une nouvelle syndique PLR pour la ville de Morges

ll, ats

31.3.2021 - 16:52

L'élection à la syndicature de Morges s'annonce tacite. Le centre et la droite morgienne ont décidé de lancer la PLR Mélanie Wyss, 39 ans, qui a terminé en tête de l'élection à la municipalité dimanche. Elle sera seule en lice, les socialistes ayant renoncé à présenter un candidat.

Mélanie Wyss devrait être formellement élue syndique mardi.
ATS

ll, ats

31.3.2021 - 16:52

Mélanie Wyss, municipale depuis 2016, devrait être formellement élue mardi, à l'issue du délai pour le dépôt des listes. Le PLR, l'UDC, les Vert'libéraux et l'Entente morgienne lui ont accordé leur soutien «unanimement et sans équivoque», indiquent-ils mercredi dans un communiqué.

Ces partis mettent en avant son expérience à la municipalité, ses compétences professionnelles reconnues – infirmière et diplômée de l'IDHEAP – ainsi que sa «personnalité rassembleuse et proche des gens». Elle incarne «le renouveau et le dynamisme» que la population souhaite, écrivent-ils.

Le syndic renonce

L'actuel syndic, Vincent Jaques, ne briguera pas la syndicature. Le socialiste avait succédé en 2012 à la socialiste Nuria Gorrite, élue au Conseil d'Etat vaudois. Il a été réélu dimanche à la municipalité, mais il a décroché le moins bon score.

L'autre élue socialiste, Laure Jaton, arrivée avant-dernière dimanche, ne sera pas non plus sur les rangs. «Nos résultats du 2e tour ne nous permettent pas de revendiquer la syndicature», a expliqué à Keystone-ATS Bastien Monney, coprésident du parti socialiste morgien. Après le cinglant revers de dimanche, un «processus de réflexion sera lancé à l'interne du parti», a-t-il ajouté.

Pour rappel, la droite a créé la surprise ce week-end en renversant la majorité à la municipalité. Morges est passé de 5-2 pour la gauche à 5-2 pour la droite et le centre. Deux sortants – une Verte et un socialiste – n'ont pas été réélus.

ll, ats