Fin de l'accord-cadre

Une pénurie de dispositifs médicaux est redoutée

tl, ats

27.8.2021 - 16:30

La Commission fédérale de la consommation (CFC) recommande au Conseil fédéral de prendre des mesures concernant l'accès aux dispositifs médicaux. Elle redoute une péjoration de la sécurité des patients, une pénurie de dispositifs médicaux et une hausse des coûts en raison de l'abandon des négociations sur l'accord-cadre avec l'UE.

tl, ats

27.8.2021 - 16:30

epa08403539 Clinical staff wear Personal Protective Equipment (PPE) as they care for a patent on a CT scanner at Royal Papworth Hospital in Cambridge, Britain, 05 May 2020. NHS staff wear an enhanced level of PPE in higher risk areas such as critical care to minimise the spread of infection between staff and patients. Countries around the world are taking increased measures to stem the widespread of the SARS-CoV-2 coronavirus which causes the Covid-19 disease. EPA/NEIL HALL / POOL ATTENTION: This Image is part of a PHOTO SET
Les fabricants européens pourraient renoncer à désigner le mandataire demandé par la Suisse pour éviter les frais liés à un marché somme toute restreint. (image d'illustration)
KEYSTONE

L'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic ne pourra par exemple plus accéder à la base de données européenne sur les dispositifs médicaux (Eudamed) et n'aura plus connaissance des incidents. Ce qui est susceptible d'affecter la sécurité des patients, déplore la CFC vendredi dans un communiqué.

La commission pointe également du doigt un risque «considérable» de pénurie de dispositifs médicaux. Les fabricants européens pourraient renoncer à désigner le mandataire demandé par la Suisse pour éviter les frais liés à un marché somme toute restreint. Selon les estimations de la branche, il pourrait en résulter une hausse moyenne des prix de 10% et une augmentation des primes.

La Suisse faisait partie depuis 2002 du marché intérieur européen des dispositifs médicaux. Pour tenir compte des adaptations opérées dans la législation de l'UE, le Conseil fédéral a entrepris la révision des ordonnances ad hoc.

Le chapitre sur les dispositifs médicaux de l'accord relatif à la reconnaissance mutuelle en matière d'évaluation de la conformité (ARM) aurait dû être actualisé en parallèle. Or la Commission européenne a subordonné cette mise à jour aux progrès de l'accord-cadre institutionnel.

tl, ats