Unia exige un arrêt technique des chantiers

ATS

24.3.2020 - 16:12

Pour Unia, il n'y a pas d'autre option que de déclencher un arrêt technique et une fermeture de principe des chantiers.
Source: KEYSTONE/TI-PRESS/DAVIDE AGOSTA

Le syndicat Unia exige un arrêt technique et une fermeture de principe des chantiers dans le secteur de la construction. Selon lui, les mesures de protection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) n'y sont pas respectées.

Unia a envoyé à tous ses membres la liste de contrôle mise au point par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), en collaboration avec l'OFSP et la Suva. Il a reçu lundi 1980 rapports de chantiers de toute la Suisse, dont les réactions sont «stupéfiantes», a-t-il indiqué mardi dans un communiqué.

Selon cette enquête, 84% des rapports indiquent que la distance prescrite ne peut être respectée sur le lieu de travail. Ils critiquent à 80% le fait que les transports de groupe n'ont pas été effectués conformément aux règles.

Selon les trois quarts (74%) des rapports, les ouvriers de la construction n'utilisent pas leurs propres outils de travail et ne les désinfectent pas lorsqu'ils sont transmis. Et 72% soulignent que les installations sanitaires ne sont pas nettoyées régulièrement et qu'il manque de serviettes jetables et de savon en quantité suffisante.

«Pas d'autre choix»

Tous les rapports ont été transmis aux cantons et à la Suva, «qui sont en principe responsables de faire respecter ces exigences. Mais ce n'est cependant pas le cas», critique Unia.

Il reste toutefois urgent de faire appliquer les mesures de protection pour ralentir la propagation de la pandémie et minimiser les dommages économiques. Il n'y a donc «pas d'autre choix» que de faire un arrêt technique.

Par principe, les travaux sur les chantiers doivent être arrêtés. Les exceptions – pour les travaux socialement essentiels – doivent être décidées par les autorités en collaboration avec les partenaires sociaux.

Lorsque les entreprises peuvent prouver qu'elles se conforment aux règles de l'OFSP, le travail peut se poursuivre. Un assouplissement du régime est possible si une organisation de contrôle efficace est rapidement mise en place et garantit le respect de la réglementation.

Coût élevé

Pour le syndicat, les coûts engendrés par l'arrêt temporaire des travaux doivent être couverts par l'Etat. Plus la mise en œuvre effective des mesures de lutte contre la pandémie est retardée, plus le préjudice économique global sera important, avertit-il.

Et de rappeler que le président de l'association des entrepreneurs de la construction italienne avait demandé il y a dix jours l'arrêt de toutes les activités sur les chantiers de la Péninsule. Et qu'aujourd'hui, les associations des entrepreneurs du Tessin, de Vaud et de Genève soutiennent elles aussi un arrêt généralisé.

Retour à la page d'accueil

ATS