Vaccinations à plein régime dans les cantons

kd, ats

18.5.2021 - 15:34

kd, ats

18.5.2021 - 15:34

Les vaccinations tournent à plein régime dans les cantons. Les capacités ne sont pas épuisées et il serait possible de vacciner davantage, a indiqué mardi Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux. De nouveaux assouplissements sont envisageables.

Deux personnes marchent devant le centre de vaccination contre le Covid-19 de l'Esplanade le mercredi 12 mai 2021 a Neuchatel. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Les vaccins administrés en Suisse apportent une protection élevée. Il est important que le plus grand nombre se fasse vacciner.
KEYSTONE

La situation épidémiologique se détend, ce qui est réjouissant, a-t-il ajouté lors du point de presse des experts de la Confédération. Les vaccins administrés en Suisse apportent une protection élevée. Il est important que le plus grand nombre se fasse vacciner.

Les tests en série réalisés par les cantons montrent une faible activité du virus, malgré des flambées locales. En ce qui concerne le certificat Covid-19, les cantons attendent le feu vert de la Confédération.

«La situation épidémiologique évolue toujours favorablement», a indiqué mardi Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les chiffres continuent de baisser.

«Les nouvelles infections sont en dessous de 1500 par jour», a-t-elle précisé. Les hospitalisations baissent également et se situent à environ 40 par jour. Le nombre de patients souffrant du Covid-19 en soins intensifs est inférieur à 200, soit un tiers des patients hospitalisés. Et les décès restent bas.



Le taux de reproductivité est inférieur à un depuis quelques jours, a encore souligné Virginie Masserey. Le taux de positivité des tests diminue également.

«Nous ne nous attendions pas à une baisse des chiffres après les assouplissements d'avril», a ajouté Martin Ackermann, président de la task force de la Confédération. Il convient de tirer les enseignements de cette situation et de voir pourquoi les modèles des scientifiques n'ont pas correspondu à la réalité.

Mesures assouplies

Cette diminution des infections est une bonne nouvelle, même si les contaminations se déplacent vers les personnes non vaccinées, selon M. Ackermann. Un nouvel assouplissement prudent des mesures sans risque d'augmentation des cas est de plus en plus possible, car le risque de se faire infecter avant d'être vacciné baisse au fur et à mesure que la campagne avance.

Les mesures de protection et de distanciation ne doivent cependant pas être levées. S'en passer serait actuellement toujours risqué, a poursuivi M. Hauri. La Suisse pourrait néanmoins bientôt envisager un assouplissement du port du masque dans certains lieux.

Efficace contre les variants

La cheffe de section de l'OFSP Virginie Masserey a précisé suivre la situation de près, notamment en raison des nouveaux variants potentiellement plus dangereux. Pour le moment, les premières informations suggèrent que les vaccins restent efficaces, y compris contre le variant indien, a-t-elle toutefois tenu à rappeler.

La vaccination progresse toujours à bon rythme. Entre 60'000 et 90'000 doses sont administrées par jour, a-t-elle indiqué. Plus de 14% de la population est entièrement vaccinée et 28% a reçu une première dose.

Participer à la campagne

Les vaccins continuent également d'arriver. Samedi, la Suisse a reçu 750'000 doses de Moderna et 120'000 de Pfizer lundi. Dans ce contexte, tout un chacun est appelé à se renseigner sur la vaccination. C'est pourquoi une nouvelle campagne d'information pour la vaccination a été lancée.

Adrian Kammer, chef de la section Information sanitaire et campagnes de l'OFSP, a incité chacun à la soutenir. Deux contributions sont possibles: télécharger un poster de la campagne et le personnaliser ou publier sur les réseaux son statut vaccinal en utilisant le hashtag #jemefaisvacciner.

kd, ats