Vaud supprime les camps scolaires

ATS

1.10.2020 - 16:26

Les camps scolaires sont supprimés dans le canton de Vaud mais maintenus sous réserve dans les autres cantons romands (archive)
Source: KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

Le canton de Vaud supprime les camps scolaires pour les élèves du secondaire et post-obligatoire jusqu'à la fin du semestre en janvier 2021. Les autres cantons romands les maintiennent sous réserve de l'évolution sanitaire ou de décisions des écoles elles-mêmes.

La décision vaudoise a été prise pour «éviter que les camps scolaires n'aboutissent à la création de nouveaux foyers épidémiques», a indiqué jeudi le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). Au niveau cantonal, Vaud est le premier à prendre une décision concernant les camps organisés dans les écoles.

Les services de Cesla Amarelle précisent que les élèves du primaire ne sont pas concernés par cette décision. Leurs camps auront lieu s'ils respectent les mesures sanitaires en vigueur. Une nouvelle évaluation aura lieu en décembre prochain pour la suite de l'année scolaire, selon le DFJC.

Les activités de remplacement se dérouleront sur trois journées à l'école obligatoire et post-obligatoire, «afin de maintenir les objectifs pédagogiques importants de ces sorties», souligne le DFJC.

Stations concertées

Aucune décision de la sorte n'a été prise ailleurs en Suisse romande. Dans le canton de Neuchâtel, c'est par exemple une école qui a décidé seule de supprimer les camps scolaires en raison du Covid-19, annonçaient en début de semaine la radio locale RTN et le journal Arc Info. Les autorités neuchâteloises souhaitent, quant à elles, maintenir les camps dans les écoles et oeuvrent pour un plan de protection sanitaire.

Situation similaire pour le canton du Valais qui affiche un soutien clair au maintien des camps pour ses écoliers. Interrogé par Keystone-ATS, le Département de l'économie et de la formation (DEF) précise qu'il «travaille à l'élaboration des recommandations pour les écoles» mais qu'il est «dans l'attente des plans de protection des stations de ski pour les finaliser».

Dans les autres cantons romands, la question n'est pas à l'ordre du jour. Contacté par Keystone-ATS, Pierre-Antoine Preti, responsable communication du Département de l'instruction publique (DIP) de Genève, déclare que «le canton s'en tient à la réponse officielle du site internet du DIP, sous réserve de modifications dues à la situation sanitaire». Les camps sont à priori maintenus, s'ils respectent les recommandations cantonales.

Le canton de Fribourg s'en tient aussi au document des mesures de protection dans l'enseignement obligatoire. Les camps de ski sont pour l'instant maintenus, sous réserve de l'évolution de la pandémie. Pour le Jura, le canton compte étudier la question après les vacances d'automne, indique-t-il à l'agence de presse.

Retour à la page d'accueil