Vers le lancement d'une initiative sur la garde d'enfants

ro, ats

23.10.2021 - 17:23

Pour les Femmes socialistes, garantir par la Constitution un droit à une place en crèche, abordable et de bonne qualité, signifie "intégration et égalité des chances" (image d'illustration).
ATS

La garde d'enfants doit être un service public accessible à tous les enfants du pays. Les Femmes socialistes ont adopté à l'unanimité samedi à Lausanne une résolution visant à lancer une initiative sur ce thème.

ro, ats

23.10.2021 - 17:23

«Les places d'accueil pour enfants sont trop inégalement réparties en Suisse, trop rares et généralement beaucoup trop chères. Cela doit changer», a déclaré la coprésidente des Femmes socialistes, Martine Docourt, citée dans un communiqué.

Pour une grande partie des familles, notamment les familles monoparentales, pouvoir bénéficier de la garde de son enfant est une nécessité. En outre, cela signifie intégration et égalité des chances, assure la résolution.

L'initiative vise aussi à assurer un salaire adéquat et de bonnes conditions de travail pour toutes les assistantes maternelles. «Cela se traduit notamment par un meilleur taux d'encadrement des enfants et un personnel en suffisance dans les crèches», affirment les Femmes socialistes.

«D'importance systémique»

Le travail du «care» est mal rémunéré, bien qu'il soit d'importance systémique, ajoute le texte, en précisant que l'initiative ne doit pas concerner uniquement les crèches, mais la garde des enfants en général.

Dans la foulée, les Femmes socialistes ont également appelé à l'unanimité à voter en faveur de l'initiative sur les soins infirmiers, soumise au peuple le 28 novembre.

Elles ont par ailleurs élu quatre nouvelles membres à leur comité directeur: la conseillère aux Etats jurassienne Elisabeth Baume-Schneider; Laurie Willomet, membre de l'exécutif de Vevey (VD); Julia Baumgartner, ancienne secrétaire centrale de la Jeunesse socialiste suisse, et Nadia Kuhn, militante du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA).

ro, ats