Zurich: rue occupée contre le racisme

ATS

1.6.2020 - 18:44

Plus d'un millier de personnes ont manifesté contre le racisme lundi à Zurich. Le décès de George Floyd, Afro-Américain de 46 ans, lors d'une interpellation à Minneapolis provoque un tollé en Suisse aussi. A Genève, un rassemblement a été avorté.

La manifestation de Zurich a eu lieu dans le calme, tandis que la police se tenait à l'écart. Les participants n'honoraient en revanche pas les distances requises en lien avec le coronavirus et l'interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes.

A Genève, les autorités avaient elles entendu parler de possibles regroupements lundi en milieu d'après-midi, en hommage à l'Afro-Américain décédé. «Il y avait une forte présence policière. Nous sommes allés au contact», a expliqué à Keystone-ATS le porte-parole du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES), Laurent Paoliello.

A peine après avoir déployé une banderole, la plupart parmi la trentaine de personnes réunies se sont dispersées en courant. A l'exception de deux d'entre elles, dont l'identité a été relevée, et d'une interpellée parce qu'elle ne pouvait pas prouver la sienne, selon le porte-parole. Des amendes d'ordre seront prononcées pour cette manifestation non autorisée.

La décès de George Floyd étouffé lors d'une opération de police à Minneapolis il y a une semaine a fait souffler un vent de révolte aux Etats-Unis, mais aussi dans le reste du monde. Minneapolis et plusieurs villes américaines comme Los Angeles, San Francisco et New York sont sous haute tension, tandis que les manifestations se succèdent, en se transformant en émeute dans certains endroits.

Au moins 40 villes américaines ont imposé des couvre-feux la nuit, y compris Washington. Les rassemblements se sont maintenant étendus hors des Etats-Unis comme au Canada, en Nouvelle-Zélande ou en Iran.

Retour à la page d'accueil