Un repas riche en graisses saturées affecte la concentration

CoverMedia

18.5.2020 - 16:30

Source: Kiko Jimenez/Westend61/Cover Ima

Des chercheurs de l'université d'État de l'Ohio ont découvert que la consommation d'un repas riche en calories et en graisses malsaines contribuait à une baisse de 11% des performances dans les tests d'attention. L'étude a été publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

Selon des chercheurs de l'université d'État de l'Ohio, la consommation d'un seul repas riche en graisses saturées pourrait avoir un impact négatif sur la capacité de concentration d'une personne pendant le reste de la journée. Un repas riche en calories et en graisses malsaines contribuerait à une baisse de 11 % des performances dans les tests d'attention. Pour cette étude, l'équipe a recruté 51 femmes et les a fait participer à un test de performance informatisé de 10 minutes, qui mesure l'attention, la concentration et le temps de réaction, avant de manger un plat calorique conçu pour imiter le contenu d'un repas de restauration rapide.

Après avoir participé au premier test, les femmes ont ensuite mangé un repas riche en graisses, composé d'œufs, de biscuits, de saucisses de dinde et de sauce, contenant plus de 60 grammes de graisses et 930 calories. Cinq heures plus tard, elles ont de nouveau passé l'examen de performance continu.

Inflammation du corps?

Les chercheurs ont découvert que toutes les femmes ont souffert d'un manque de concentration de 11 % après avoir consommé le repas riche en graisses, et qu'elles étaient moins capables de détecter les stimuli cibles lors de l'évaluation de l'attention.

«La plupart des travaux antérieurs visant à déterminer l'effet causal du régime alimentaire ont porté sur une période de temps. Ce n'était qu'un repas et il est assez remarquable que nous ayons constaté une différence, a expliqué Annelise Madison, autrice principale de l'étude. Parce que les deux repas étaient riches en graisses et potentiellement problématiques, l'effet cognitif du repas riche en graisses saturées pourrait être encore plus important s'il était comparé à un repas pauvre en graisses.»

Elle a également expliqué que les résultats associent un lien entre les aliments gras et les fonctions cérébrales, suggérant que les aliments riches en graisses pourraient augmenter l'inflammation dans le corps, et a averti que manger des aliments gras en période de stress pourrait avoir un impact négatif sur la santé mentale. «Nous savons, grâce à d'autres recherches, que la dépression et l'anxiété peuvent également interférer avec la concentration et l'attention. Lorsque nous ajoutons cela au repas riche en graisses, nous pouvons nous attendre à ce que les effets dans le monde réel soient encore plus importants», a ajouté Annelise Madison.

L'étude a été publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

Comment perdre l'habitude de consommer du sucre?

Retour à la page d'accueil