Privilégiez les repas en famille!

Covermedia

9.2.2021 - 10:40

Manger en famille n'est pas uniquement important pour préserver la cohésion familiale. Cela permet également de manger plus sainement et de réduire l'insécurité alimentaire

Les repas en famille sont essentiels pour la santé et le bien-être des enfants et des adultes, selon une nouvelle étude.

Des chercheurs de l'université de l'Illinois ont constaté que les ménages qui mangent ensemble régulièrement ont moins d'insécurité alimentaire et plus de structure et de stabilité à la maison.

Si les repas en famille ont un effet positif sur la santé et le bien-être des enfants et des adultes, ceux qui ne mangent pas ensemble régulièrement souffrent d'une plus grande insécurité alimentaire et d'un foyer moins équilibré.

Utilisation de la technologie

L'équipe a étudié le comportement alimentaire de plus de 500 familles de l'Illinois ayant des enfants en âge de fréquenter l'école primaire et leur a posé des questions sur la sécurité alimentaire, la planification, l'organisation et la préparation des repas.

Plus de la moitié des participants présentaient un faible niveau d'insécurité alimentaire, ainsi que les niveaux les plus élevés d'organisation et de structure des ménages, et d'efficacité dans la préparation des repas.

Mais un peu plus d'un quart des répondants – 27 % – se sont montrés peu confiants dans la préparation et la planification des repas, et ont également éprouvé de grandes difficultés à maintenir une routine quotidienne à la maison, ce qui a entraîné un manque de structure. Ils prenaient également moins de repas ensemble, et les membres de la famille étaient plus susceptibles d'utiliser la technologie pendant les repas, ce qui entraîne une consommation alimentaire moins saine.

L'auteur de l'étude, Allen Barton, a déclaré que les conclusions de son équipe prouvaient que les solutions visant à promouvoir des repas familiaux sains doivent se concentrer sur l'amélioration de l'accès à la nourriture et sur l'amélioration des compétences en matière de préparation et d'organisation des repas.

«Nous devons nous attaquer à l'insécurité alimentaire. Nous devons également aider les individus à accroître leur confiance en eux pour la préparation des repas, ainsi qu'à établir des routines, une prévisibilité et une organisation de la vie à la maison. Ces aspects banals de la vie familiale qui peuvent sembler insignifiants sont réellement formateurs», a-t-il expliqué.

Retour à la page d'accueil

Covermedia