Alcool

Alcool : un à deux verres de vin par jour peuvent rétrécir à terme votre cerveau

stsc, ats

7.3.2022 - 13:46

Les effets néfastes de la consommation d'alcool sur le cerveau commencent dès un à deux verres de vin par jour, selon une étude internationale avec participation suisse publiée dans le revue Nature Communications. Et plus la quantité augmente, plus ils sont marqués.

Les effets néfastes de la consommation d'alcool sur le cerveau commencent dès un à deux verres de vin par jour, selon une étude internationale avec participation suisse publiée dans le revue Nature Communications.
Getty Images

stsc, ats

7.3.2022 - 13:46

Les conséquences délétères d'une consommation excessive d'alcool sont connues: maladies cardiovasculaires, cancers, vieillissement accéléré et altérations cérébrales, entre autres. Néanmoins, la question des effets d'une consommation légère à modérée fait toujours débat.

Une équipe de chercheurs dirigée par les universités de Pennsylvanie et du Wisconsin-Madison s'est penchée sur une cohorte de 36'678 adultes faisant partie de la UK Biobank. Cette biobanque britannique collecte depuis 2006 les données génériques et environnementales – mode de vie et alimentation comprises – d'un demi-million de volontaires.

Résultats: les associations négatives entre la consommation d'alcool et la structure cérébrale sont déjà manifestes chez des personnes qui consomment en moyenne une à deux unités d'alcool par jour. Et elles se renforcent avec l'augmentation de la consommation, soulignent les auteurs, parmi lesquels figure Gökhan Aydogan, de l'Université de Zurich.

Effets exponentiels

Dans l'étude, un demi-litre de bière ou un grand verre de vin (1,75 dl) étaient considérés comme deux unités d'alcool. «Il y a des indices montrant que les effets de la consommation d'alcool sur le cerveau sont exponentiels», souligne Remi Daviet, de l'Université du Wisconsin-Madison, premier auteur de ces travaux.

«Un verre supplémentaire par jour pourrait donc avoir des effets plus marqués que tous les précédents au cours de la même journée», ajoute le chercheur. Renoncer au dernier verre pourrait donc être grandement bénéfique pour le maintien d'un cerveau en bonne santé, selon lui.

Les chercheurs ont calculé qu'une unité d'alcool par jour accélère le vieillissement du cerveau d'un an environ. Pour quatre unités, le vieillissement dépasse dix ans.

stsc, ats