Des inégalités d'accès aux traitements entre les enfants afro-américains et les enfants blancs atteints de cancer

Relaxnews

28.8.2020 - 18:18

Réalisée aux États-Unis, l'étude révèle que les enfants noirs atteints de cancer avaient moins de chances d'être traités par protonthérapie que les patients blancs non hispaniques.
Source: Relaxnews

Selon une nouvelle recherche parue dans Jama Oncology, les enfants afro-américains atteints de cancer ont trois fois moins de chance de recevoir un traitement par protonthérapie.

Les données ont été récoltées par des chercheurs du Brigham and Women's Hospital, situé aux États-Unis. La protonthérapie est une ressource limitée et coûteuse, mais elle peut offrir une meilleure qualité de vie aux patients pédiatriques comparé à la photothérapie standard, expliquent les auteurs de l'étude

Pour évaluer l'accès à cette radiothérapie de haute précision, les chercheurs ont analysé les données des enfants inscrits aux essais cliniques du Children's Oncology Group entre 2010 et 2018. Ils ont constaté que parmi 1 240 patients inscrits, environ 85% recevaient une thérapie par photons et que seuls 15% étaient traités par protonthérapie. Les enfants noirs avaient moins de chances de recevoir une protonthérapie que les patients blancs non hispaniques, note l'étude. 

«Ces résultats nécessitent une remise en question afin de s'assurer que les patients qui ont le plus besoin de protonthérapie soient priorisés en fonction des besoins médicaux et que ces traitements soient distribués de manière équitable et juste», considère Danielle Bitterman, du service de radio-oncologie de l'hôpital Brighman, qui co-dirigé l'étude.

L'équipe de chercheurs a également tenu compte de nombreux facteurs de confusion, notamment la distance par rapport au centre de cancérologie ou les cancers métastatiques. Mais, même après ces ajustements, les patients afro-américains restaient moins susceptibles de recevoir une protonthérapie que les autres.«Les préjugés et le racisme des prestataires de soins de santé peuvent influencer les schémas d'orientation et de traitement médicaux coûteux. Cela doit être mesuré, reconnu et traité afin de réduire les disparités flagrantes en matière de soins de santé dans notre pays», insistent les chercheurs qui ont dirigé l'étude. Une autre étude parue mi-juillet dans la revue Pediatrics a mis en lumière un autre type d'inégalité chez les enfants noirs aux États-Unis : selon les chiffres dévoilés, les enfants afro-américains en bonne santé présentent 3,4 fois plus de risques de décéder à la suite d'une opération que les enfants blancs.

Retour à la page d'accueil

Relaxnews