Documentaires sur les traces du changement climatique

Meret Meier, blog durabilité

20.9.2018

Le film «The Human Element» montre de manière impressionnante comment les gens sont affectés par les changements climatiques sous forme de feux de forêts et de l’augmentation du niveau de la mer.
Filme für die Erde

Le 21 septembre, le festival Films pour la Terre 2018 se déroulera dans 17 villes au total. À travers un langage visuel impressionnant, les films diffusés montrent à quel point la nature change – et soulignent le rôle du facteur «humain».

Le changement climatique n’est-il qu’une fable? Une illusion «Made in China» présente dans nos esprits? C’est tout du moins ce qu’affirme un tweet présidentiel. Loin des posts sur les réseaux sociaux et des débats houleux de personnalités politiques lors des sommets sur le climat, les images marquantes du film «The Human Element» tiennent un tout autre discours en montrant les destins individuels de personnes directement touchées par le pouvoir des forces en pleine évolution de la nature.

Facteurs hors de contrôle

Le film relate le voyage du photographe James Balog à travers les États-Unis sur les traces de l’eau, de l’air, du feu et de la terre. Il dresse le portrait de personnes fuyant des feux de forêt de plus en plus intenses en Californie et de pompiers qui ne parviennent plus à venir à bout de ces incendies considérables. De pêcheurs qui ont toujours vécu de l’océan et en communion avec ce dernier et qui perdent soudain leur maison à cause de l’augmentation du niveau de la mer. D’enfants asthmatiques qui ont peur de respirer l’air pollué pourtant nécessaire à leur survie.

Première exclusive

«The Human Element» témoigne des changements environnementaux radicaux et souligne que les humains sont un facteur déterminant pour la planète. Le film est présenté en première exclusive dans le cadre du festival Films pour la Terre 2018. Le 21 septembre 2018, la huitième édition du festival se déroulera dans 17 villes de Suisse. En plus du film principal «The Human Element», six autres films seront projetés, fournissant à chacun l’inspiration nécessaire pour rendre sa propre vie plus durable.

Tomates, oiseaux chanteurs et rivières sauvages

Si vous ne connaissez pas encore l’histoire méconnue du fruit le plus consommé, à savoir la tomate, ne manquez pas l’ouverture du festival à 12h15 avec le film «The Empire of Red Gold». À 16 heures, «Blue Heart» met en scène des personnes courageuses qui se battent en faveur des dernières rivières sauvages d’Europe. Deux heures plus tard, place à «The Messenger», un documentaire sur l’oiseau chanteur, une espèce menacée, et les causes mondiales de sa disparition dramatique. Avant la grande première à 20h, Mitja Rietbrock (SRF) animera un débat avec Gabriele Müller-Ferch de la série environnementale SRF «heute und hier» et Livio Rey de la Station ornithologique de Sempach. Le débat sera retransmis en direct à l’ensemble des sites depuis le principal lieu de projection: Winterthour. En plus des projections de films, des expositions sur le thème du développement durable auront aussi lieu.

Vision d’une société plus durable

Le festival est organisé par l’association Films pour la Terre. L’initiative de développement durable récompensée par l’UNESCO vise à atteindre un maximum de personnes par le biais d’une sélection de films, à transmettre des connaissances sur la durabilité et à inciter les gens à agir. Dans le cadre du festival Films pour la Terre, Swisscom partage la vision d’une société plus durable. Convaincue par le pouvoir du film, Swisscom soutient l’initiative en tant que principal sponsor depuis dix ans.
L’admission au festival repose sur des collectes.

À propos du Blog durabilité

Vous trouverez ici les conseils des collaborateurs et des spécialistes de Swisscom en matière de développement durable et d’utilisation des nouveaux médias. De même, nous y présentons des entreprises et des technologies qui offrent des solutions répondant aux défis sociaux et écologiques de notre temps. Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter pour rester informé. Le portail Bluewin est une unité d’entreprise de Swisscom (Suisse) SA.

Meret Meier fait partie de l’équipe Corporate Responsibility de Swisscom. Elle est experte en responsabilité sociale, en protection de la jeunesse dans les médias et en communication.
Swisscom
Retour à la page d'accueil