Faites des sudoku, votre cerveau vous dira merci dans quelques années !

16.5.2019 - 15:41, CoverMedia

Crossword puzzle When: 24 Jan 2012
Source: Covermedia

Les gens qui font des puzzle impliquant des mots ou des lettres ont de meilleures chances de ne pas souffrir de démence en vieillissant. Une étude de l'université d'Exeter s'est penchée sur le sujet.

Des experts de l'université d'Exeter et du King's College de Londres ont demandé à des participants à l'étude PROTECT la fréquence à laquelle ils s'adonnaient à des puzzle impliquant des nombres ou des mots, comme le Sudoku, et leur ont ensuite demandé de répondre à une série de tests cognitifs mesurant les changements dans leurs fonctions cérébrales. Ils ont découvert que plus un adulte faisait de puzzle, meilleur il était aux tests d'attention, de raisonnement et de mémoire.

« Les améliorations sont particulièrement claires dans la vitesse et la précision des performances, a expliqué la docteure Anne Corbett, auteure principale de l'étude. Dans certains domaines, l'évolution était drastique. Sur le fait de résoudre des problèmes, les personnes qui font régulièrement des puzzles les résolvent à la même vitesse que quelqu'un de huit ans plus jeunes, comparé à ceux qui ne le font pas. On ne peut pas dire que faire des puzzles réduise les risques de démence, mais cette recherche apporte de précieuses découvertes qui indiquent que s'adonner régulièrement à cette activité aide notre cerveau à fonctionner mieux et plus longtemps. »

A partir des résultats, les chercheurs ont calculé que les personnes qui s'adonnaient à des puzzles de mots ont un cerveau fonctionnant en moyenne comme celui de quelqu'un dix ans plus jeune que leur âge, grâce à des tests sur leurs raisonnements grammaticaux, et huit ans plus jeunes que leur âge sur les tests mesurant la mémoire à court terme. Le professeur Clive Ballard, de l'université d'Exeter, explique que ces découvertes s'ajoutent aux recherches étudiant le vieillissement du cerveau et elle encourage le plus de monde à se joindre à l'étude.

« PROTECT est l'une des initiatives de recherche les plus excitantes de la décennie, et nous permet de comprendre mieux comment le cerveau vieillit, et partager des études de pointe sur les façons de réduire les risques de démence. Si vous avez plus de 50 ans, vous pouvez vous inscrire à ce projet qui permettra d'améliorer le vieillissement cérébral », a-t-il expliqué.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles