L’impact surprenant des avocats sur la graisse abdominale des femmes

Covermedia

7.9.2021 - 10:07

On connaît les avocats, stars d’Instagram à l’heure du brunch sur un toast, mais une équipe d’experts de l’université de l’Illinois Urbana-Champaign a trouvé un nouveau bienfait pour la santé. Ce fruit aiderait à mieux redistribuer la graisse abdominale chez les femmes.

Covermedia

7.9.2021 - 10:07

L’impact surprenant des avocats sur la graisse abdominale des femmes

Que ce soit en salade ou en smoothie, la cote de l’avocat n’est plus à faire. Et s’il fait parfois grincer des dents, notamment à force de le voir en photo sur un toast chez la plupart des influenceurs, ce fruit crémeux aiderait à mieux redistribuer la graisse abdominale chez les femmes.

C’est en tout cas la conclusion d’experts de l’université de l’Illinois Urbana-Champaign qui ont recruté plus de 100 adultes en surpoids ou obèse pour leur étude au cours de laquelle ils ont fourni un des repas quotidiens de chaque participant pendant 12 semaines. Les chercheurs ont trouvé que les femmes qui consommaient des avocats de façon quotidienne voyaient leur graisse abdominale stockée en profondeur diminuer.

«Si la consommation quotidienne d’avocats ne change pas la tolérance au glucose, ce que nous avons appris, c’est qu’un régime composé d’un avocat chaque jour a un impact dans la façon dont les individus emmagasinent la graisse de façon bénéfique pour leur santé, et les bienfaits se sont vus essentiellement chez les femmes», a déclaré Naiman Khan, un professeur de kinésiologie et de santé publique.

«C’est important de démontrer que les changements dans les régimes alimentaires peuvent moduler la distribution de la graisse. Apprendre que les bienfaits se voient seulement chez les femmes nous dit quelque chose sur le potentiel du rôle que joue le sexe d’un individu dans les réponses à une intervention sur le régime alimentaire». 

Pas d'impact chez les hommes

Pour l’étude, les participants ont été divisés en deux groupes. L’un a reçu des repas avec un avocat frais, tandis que l’autre recevait des repas aux ingrédients quasi identiques et au nombre de calories équivalent mais sans avocat. « Le but n’était pas de perdre du poids. Nous voulions comprendre l’impact de l’avocat sur le stockage de la graisse. La localisation de la graisse dans le corps joue un rôle important dans la santé », ajoute Khan.

En ce qui concerne les hommes, la distribution des graisses n’a pas changé et aucun homme ni femme n’a amélioré sa tolérance au glucose. Les chercheurs espèrent poursuivre leur étude en fournissant cette fois tous leurs repas aux participants et observer des marqueurs différents de la santé intestinale et physique.

«En poussant notre recherche plus loin, nous serons capables d’avoir une meilleure vue d’ensemble pour savoir qui tirera le plus de bénéfices à consommer des avocats dans leurs régimes alimentaires et fournir des données valables au personnel de santé afin qu’ils puissent conseiller au mieux les patients sur la façon dont il peuvent réduire le stockage des graisses ainsi que les potentiels dangers du diabète», a ajouté le co-auteur de l’étude, Richard Mackenzie, professeur de métabolisme humain à l’université de Roehampton.

Covermedia